Archives de catégorie : C’est à vous

12 premiers repères pour une ville à gauche autrement

La liste À Gauche Autrement vous propose 12  premières mesures qui donnent une indication claire de l’ambition que notre groupe porte pour le scrutin municipal de mars. Depuis notre création en 1995. nous nous battons pour faire vivre les valeurs d’écologie, de citoyenneté et d’égalité au Pré-Saint-Gervais et à Est Ensemble.

12 mesures

La démocratie autrement

1 → Mettre en place des référendums locaux citoyens, à l’initiative de la municipalité ou des habitants, sur les grands projets ayant des conséquences sur la vie quotidienne ou l’avenir de la ville.

2 → Faire participer activement les habitants au conseil municipal. Chaque conseil municipal doit être précédé d’un temps d’échange avec les habitants présents.

L’écologie autrement

3 → Évaluer tout projet municipal non seulement selon son coût
financier, mais aussi et autant selon son coût/bénéfice écologique.

4 → Créer une maison de la transition écologique, « tiers lieu »
ouvert aux associations et aux habitants pour toutes les actions
et initiatives participant à une réponse à l’urgence écologique.
Formations, ateliers, Amap, Répare-vélos, Repair- cafés, Sel,
monnaies locales…

L’emploi autrement

5 → Faire revenir en gestion publique communale ou
intercommunale les services publics externalisés au secteur privé : eau, déchets, entretien, stationnement, gardiennage des espaces verts, restauration scolaire.

6 → Impulser des expériences d’« entreprises à but d’emploi »,
en croisant sur notre territoire les besoins des habitants et les
compétences des personnes en chômage de longue durée.
Soutenir l’économie sociale et solidaire pour produire et consommer autrement.

La ville autrement

7 → Lutter contre la spéculation en faisant baisser les prix des
logements neufs et en travaillant au niveau de l’agglomération pour
obtenir un encadrement des loyers.

8 → Augmenter le nombre de mètres carrés d’espaces verts par
habitant en décidant de végétaliser des surfaces suffisamment
importantes pour avoir un impact sur la qualité de vie dans la ville.

Se déplacer autrement

9 → Améliorer la desserte des bus RATP dans la ville, augmenter
la fréquence du P’tit bus, établir un véritable réseau de pistes
cyclables protégées et multiplier les possibilités d’accrocher les vélos.

L’éducation autrement

10 → Coordonner et généraliser l’aide aux devoirs dans tous les quartiers de la ville. Développer l’offre de loisirs pour les
adolescents et préadolescents avec un effort particulier en direction des jeunes filles.

La sécurité autrement

11 → Exiger l’ouverture d’une antenne de la police nationale au Pré-Saint-Gervais. Faire le bilan de la vidéosurveillance et développer
la présence d’éducateurs et d’agents de médiation.

La santé autrement

12 → Créer un centre municipal
de santé à tiers payant intégral intégrant des services de prévention et de suivi.

12 premières mesures concrètes et des engagements forts qui ne se limitent pas à la période pré-électorale. Dans l’opposition de gauche au conseil municipal du Pré-Saint-Gervais, À Gauche Autrement porte cette exigence d’écologie, de démocratie et d’égalité au quotidien.

Une ville autrement On en parle ?

Contactez-nous par mail. Venez participer à nos réunions, apporter vos idées et donner le coup de main dans cette campagne.

→ À Gauche Autrement, c’est aussi faire participer les citoyens à
l’élaboration du budget communal, créer un budget écologique,
réduire la place de la voiture et des camions dans la ville, végétaliser
l’espace public, donner la priorité à l’éducation et à l’école publique,
investir dans les quartiers populaires, réduire la production de
déchets, développer l’économie locale et les circuits courts et en
garantir l’accessibilité à tous, favoriser la vie associative et l’accès à
la culture, en finir avec le clientélisme et lancer une nouvelle
dynamique pour la ville.

Photo de Une ©Jean-Michel Sicot

Où vont les urgences ? Réunion publique mecredi 6 novembre à 20h30

À Gauche Autrement vous invite à une réunion publique mercredi 6 novembre 2019 à 20h30 à la Maison des associations du Pré-Saint-Gervais – Place Anatole France 

l y a ce que l’on sait : depuis plusieurs mois les personnels de la moitié des services d’urgence sont engagés dans une grève parce qu’ils n’ont plus du tout les moyens d’assurer des soins de qualité, ni de préserver…leur propre santé.

An Emergency employees of French public hospital system AP-HP (Assistance publique-Hopitaux de Paris) wearing a message reading "on strike" stands in front of a banner reading "The patient is not a merchandise" as they protest against working conditions, at the entrance of the Pitie-Salpetriere Hospital in Paris on April 15, 2019. The two main unions denounce "unbearable" working conditions, while management promises reinforcements. The strike began in mid-March 2019 after a series of attacks at the Saint-Antoine hospital in the east of the capital. / AFP / KENZO TRIBOUILLARD
An Emergency employees of French public hospital system AP-HP (Assistance publique-Hopitaux de Paris) wearing a message reading « on strike » stands in front of a banner reading « The patient is not a merchandise » as they protest against working conditions, at the entrance of the Pitie-Salpetriere Hospital in Paris on April 15, 2019. The two main unions denounce « unbearable » working conditions, while management promises reinforcements. The strike began in mid-March 2019 after a series of attacks at the Saint-Antoine hospital in the east of the capital. / AFP / KENZO TRIBOUILLARD

Il y a ce qu’on entend dire : que ces difficultés viennent de loin ; qu’elles ont bien des causes, dans le système de santé en général et dans les réformes de l’hôpital, ligoté depuis 10 à 20 ans par des logiques comptables ; et que les mesures annoncées par le gouvernement ne règlent rien, en tout cas pas dans l’immédiat.

Et puis il y a ce qu’on se demande : où va-t-on, comme cela ? Le système de soin en France, envié dans beaucoup de pays du monde, pourrait-il s’écrouler ? Comment agir pour qu’il en aille autrement ?

Venez échanger avec Laurent Rubinstein, infirmier à Robert Debré, membre du collectif InterSau (services d’accueil des urgences)

et Fanny Vincent, sociologue, co-auteure du livre « La casse du siècle. A propos des réformes de l’hôpital public » (éditions Raisons d’agir)

 

Au Pré Saint Gervais la rue est à nous !

L’association « La Rue est à Nous » vous convie à faire la fête ce samedi 4 juin de 12h à 22h rue béranger au Pré.

La rue est à nous

 

Au programme, des activités et un repas partagé gratuits pendant toute la journée. Participez en apportant de quoi partager ! Salades, gâteaux, boissons, viandes pour le BBQ, ou encore du sucre pour la barbe à papa, du cola pour la granita… 

A partir de 14h des jeux pour les mômes de 7 à 77 ans, des rencontres et un Répare-Vélo proposé par nos amis de l’association « Ecologie au Pré »

Au programme également, indispensable à la fête, de la musique toute la journée avec des concerts et une scène ouverte à tous les talents.

Si on ne fait rien le jardin partagé disparaitra fin mars 2016

Le pouce vert

L’association Le Pouce Vert tire le signal d’alarme. Si on ne fait rien le jardin partagé disparaitra fin mars 2016. L’association organise une réunion publique ouverte à tous ce jeudi 17 décembre à 20h.

Nous reprenons ci-dessous le communiqué de l’association:

le poue vertChers Adhérents et Amis du Pouce Vert,

Malgré tous nos efforts et réunions pour négocier la survie du jardin depuis 3 ans, la décision finale de la Municipalité est tombée comme un couperet le lundi 16 novembre :

le 31 mars 2016,

le jardin sera fermé jusqu’en 2018 et remplacé par un chantier.Nous vous proposons une réunion publique

le jeudi 17 décembre à 20h
à la Terrasse de la Maison des Associations Gervaisiennes Place Anatole France

Pour discuter ensemble de cette situation :

Quel avenir voulons-nous pour ce jardin ?

Nous vous attendons nombreux !

Toute l’équipe du Pouce Vert 

L’équipe du Pouce vert jardin partagé du Pré-Saint-Gervais

lepoucevert@laposte.net
Le blog
Page Facebook
Page Graine de jardins consacrée au Pouce vert

Danton : agissons

Ilot dantonAu Pré, les surfaces libres sont peu nombreuses. La Ville en a « libéré » une en plein centre : il s’agit de l’îlot Danton.

L’emplacement de ce lieu est stratégique. Il relie le centre (hyper centre diraient certains ?) à la Poste, la Maison des Médecins, 2 écoles, l’avenue Jean-Jaurès. C’est l’occasion rêvée de réaliser un projet à taille humaine, attractif où se côtoient lieux de vie et activités.

Continuer la lecture de Danton : agissons

Ilot Danton. Melons-nous de ce qui nous regarde

Le projet d’aménagement de l’Ilot Danton aura des conséquences importantes pour les habitants de ce quartier mais au delà pour nous tous habitants du Pré Saint Gervais.

Ilot Danton

A l’occasion de l’enquête publique sur le déclassement de voies dans le cadre du réaménagement de l’Ilot Danon, le groupe A Gauche Autrement a déposé un certain nombre de questions dans le registre public. Nous ne manquerons pas de publier les réponses Voici déjà les questions…

Continuer la lecture de Ilot Danton. Melons-nous de ce qui nous regarde

« Ça te dirait d’être maîtresse lundi ? »

Une histoire édifiante racontée par une gervaisienne contactée par le pôle emploi pour une offre d’emploi bien particulière…

« Ça te dirait d’être maîtresse lundi ? »

Ou l’histoire vraie qui m’est arrivée la semaine dernière…

Tout commence par un appel téléphonique de Pôle emploi ! On a quelque chose a me proposer …
Je confirme bien mon niveau bac + 4 et « oui », je connais un peu le milieu de l’enseignement.

prof pole emploi

La personne de Pôle emploi continue alors avec entrain : « Voilà… l’éducation nationale recherche des professeurs des écoles pour des remplacements de façon urgente. Vous aurez le choix entre « école maternelle » ou « élémentaire ». Vous ne travaillerez pas loin de chez vous mais parfois dans plusieurs écoles en même temps… Et si vous occupez déjà un emploi à temps partiel, n’hésitez pas à le préciser ! Cela vous intéresse ? C’est parfait. Envoyez votre CV…. » Continuer la lecture de « Ça te dirait d’être maîtresse lundi ? »