Pour que 2021 efface 2020…

L’heure des voeux. Pour ce qui nous concerne à À Gauche Autrement nous faisons des voeux pour que 2021 efface 2020 avec :

  • La fin de la pandémie de Covid pour revenir à une vie locale faite d’échanges, de partage et de réalisations collectives, entre Gervaisiens, d’une part, avec les associations d’autre part.
  • La mise en place d’une véritable politique de solidarité envers ceux et celles que la crise économique, sociale aura privés de leur emploi : c’est le moment ou jamais de repenser le rôle de la ville.
  • Une nouvelle élection municipale qui permette aux Gervaisiens de faire entendre leur voix sur la façon dont doit se construire notre ville.
  • La fin d’une politique de « clan » belliqueuse, de dénigrement de l’opposition, à l’image de la campagne engagée par le maire Laurent Baron, avec les moyens de communication de la municipalité. Cette fois-ci, l’objet de ses attaques est la Liste Citoyenne, dont le recours a pourtant été entendu par le tribunal administratif.
  • La possibilité pour les habitants d’intervenir dans les décisions de transformations de la ville. Le maire affiche sa satisfaction de ses réalisations et annonce des concertations, notamment pour l’aménagement de la rue Joineau désormais piétonnisée. Sauf que… cette concertation a été oubliée dans les quelques projets mis en place : cette piétonisation, mais aussi le nouveau tracé du bus 170 ou les nouveaux projets immobiliers.
  •   Une mairie qui renoncerait à céder pour un énième projet immobilier le terrain dont elle est propriétaire rue Sémanaz (actuellement dévolu à la déchetterie mobile). La majorité municipale continue à se défaire des derniers terrains de centre-ville qui pourraient être consacrés aux besoins collectifs : espaces verts, équipements publics. Cette décision, prise sans consultation, aura pour conséquence d’accentuer encore plus la sur-densification de la ville, d’augmenter les prix de l’immobilier, le rendant inaccessible à l’immense majorité des Gervaisiens.
  • La mise en place, enfin, d’une régie publique de l’eau, afin que ce bien commun soit géré de façon durable et responsable par ses utilisateurs, les habitants d’Est Ensemble.

Cette nouvelle élection municipale sera pour nous l’occasion de nous engager à nouveau pour créer les conditions d’une vraie réflexion collective avec les habitants, en matière d’aménagement de la ville, d’environnement, de santé, de solidarité, d’éducation et de sécurité, au Pré Saint-Gervais.

Les mois de mandature qui viennent de se dérouler montrent la brûlante actualité de ce projet. Une bonne année 2021, ce serait déjà d’avoir une bonne démocratie locale. C’est ce que nous vous souhaitons à toutes et tous.