Maîtriser les dépenses : une fierté ?

Le budget 2020 du Pré-St-Gervais, dernier budget de la mandature, a été présenté au conseil municipal le 24 février.

Comme à l’accoutumée, la majorité municipale s’est félicitée de la maîtrise des budgets et notamment du budget de fonctionnement de la ville. Dans le même temps, de nouvelles dépenses de fonctionnement ont été annoncées (entre autres, recrutement d’un préventeur et de trois médiateurs).

Les élus À Gauche Autrement ont fait remarquer que les dépenses de fonctionnement sont aussi des ressources pour beaucoup d’habitants, notamment les moins riches, qui ont grand besoin que le service public reste de qualité. Ils ont donc demandé quelles étaient les contreparties des dépenses supplémentaires  : quels services rendus au public au quotidien allaient voir leurs moyens diminuer ?

Réponse : les dépenses de fonctionnement ont légèrement augmenté et donc il n’y a pas eu de poste affecté par les nouvelles dépenses.

Tout comme l’année dernière, nous avons dénoncé l’absence de préparation en commun, de présentation de ce budget à l’avance. Nous sommes supposés l’éplucher en 5 jours, sans disposer des éléments pour pouvoir apprécier certains choix.

Cette séance de préparation que nous réclamons depuis des années avait fini par être mise en place deux années consécutives. Puis elle a disparu, malgré la promesse réitérée l’année dernière de la tenir cette année.

Le maire concède que lors de la prochaine mandature, une conférence de préparation du budget devra être organisée avec les oppositions en amont (vieille promesse éternellement non tenue, comme on lui a fait remarquer). Eh bien, voilà un engagement pour le prochain maire… ou la prochaine mairesse,

Dans le programme d’à Gauche Autrement chaque année, un débat public aura lieu au moment de l’élaboration du budget qui traduit les priorités de la majorité (ressources et dépenses) pour  l’année suivante.

En attendant, pour ces raisons, nous avons voté contre le dernier projet de budget de la majorité sortante.