Retraites : un système « universel », vraiment ? Non, une loterie perdante !

Ah, les beaux discours ! Le gouvernement promet un régime de retraites « universel », plus clair et avec plus de justice sociale ! C’est en tout cas ce que le gouvernement veut nous vendre. Et si nous n’y croyons pas, si ce projet suscite tant d’opposition dans tous les secteurs, publics et privés, il paraît que c’est parce que nous n’avons rien compris, ou parce que des privilégiés ne veulent pas de plus d’égalité.

Vraiment ?

Gagnera-t-on en « clarté », si on découvre la valeur du point de retraite et donc le montant de la pension… au moment où on la prend ?

Gagnera-t-on en « justice sociale » si l’on cadenasse les dépenses de retraites alors que le nombre de retraités, lui, augmente ? Et si l’on veut encore retarder l’âge de la retraite de façon uniforme, alors qu’il y a en moyenne sept ans d’écart de durée de vie entre les cadres supérieurs et les ouvriers ?

Alors que la lutte contre ce projet de réforme se poursuit, tâchons d’y voir plus clair, sur ses vrais objectifs et sur ses conséquences. En particulier sur le montant des pensions et l’âge à partir de laquelle nous pourrons profiter des nos droits à la retraite.

« à Gauche Autrement », et la « Liste Citoyenne »,

cleanshot-2020-01-19-at-23-23-462x

Mercredi 22 janvier à 20 h 15,

à la Maison des Associations (salle 1 sur la Terrasse)
3 place Anatole France au Pré-Saint-Gervais.

réunion retraites

Avec :

Pierre Concialdi, économiste à l’IRES (Institut de Recherche dirigé par plusieurs syndicats), membre du Réseau d’Alerte sur les Inégalités,

Raul Sampognaro, économiste à Sciences Po, spécialiste des politiques sociales, membre de la Liste citoyenne au Pré-Saint-Gervais,

Serge Volkoff, statisticien et ergonome, spécialiste des relations âge/travail et conseiller municipal à Gauche Autrement au Pré-Saint-Gervais.