Archives pour l'étiquette Pré-saint-Gervais

Elections départementales : déni de démocratie

Election départementale Pré-saint-Gervais
Election départementale Pré-saint-Gervais

 

Voici l’intervention de nos élus A Gauche autrement en conseil municipal, au lendemain du second tour de l’élection départementale au Pré-Saint-Gervais où seule la liste PS était présente.

« Nous voulons faire part de notre intention de ne participer à aucun vote au cours de cette séance du Conseil municipal. Nous assisterons à ce Conseil au côté des citoyens présents et demandons à être comptés comme ne prenant pas part aux votes.

En effet, nous jugeons impossible de mener un débat démocratique au lendemain même d’un second tour d’élection départementale où l’expression de la liste que nous avons soutenue, l’expression des électeurs qui se sont prononcés en sa faveur ou s’apprêtaient à le faire, ont été confisquées au terme d’un arrangement entre partis à l’échelle de la Seine-Saint-Denis. Cet arrangement s’est traduit par la présence d’une liste unique au second tour, celle du Parti socialiste, alors même que ni la droite ni le Front national ne pouvaient se maintenir sur notre canton. Cet épisode a toutes chances de favoriser encore l’abstention à l’avenir, car bien des électeurs ont eu le sentiment de participer à un simulacre et non à des élections démocratiques. Nous avons mené campagne au nom d’une gauche sociale, écologiste et citoyenne. En ce qui concerne la citoyenneté, ce qui vient de se produire apporte à nouveau la preuve qu’une autre façon de faire en politique est nécessaire. »

Un déni de démocratie

Dimanche à Pantin et au Pré, il n’y aura qu’un seul bulletin dans les bureaux de vote.

Nous nous étions pourtant qualifiés pour le second tour des élections départementales. Nous avions éliminé le danger de la droite et de l’extrême droite au premier. Les urnes avaient parlé.

Dimanche il n’y aura pas de suspense. Dimanche le PS va gagner. Il va même obtenir 100% des voix. La démocratie elle va perdre.

On vous explique pourquoi dans cette déclaration commune de la liste La Gauche Sociale, écologiste et citoyenne unie à laquelle participait A Gauche Autrement pour ces départementales.

pourquoi nous ne serons pas au 2nd tour_web

Une réponse du Père Noël !

Chers messieurs-dames d’à Gauche Autrement,

pour que vous ne pestiez pas contre votre bureau de poste en croyant que votre lettre ne m’est pas parvenue, j’y réponds. Cette lettre, je l’ai bien reçue, et si je ne vous ai rien apporté de ce que vous demandiez, c’est que j’en ai décidé ainsi. Vos vœux étaient impossibles à réaliser, ou contraires à mes propres valeurs. Ou les deux en même temps.

le père noël du pré saint gervais
le père noël du pré saint gervais

Vous m’avez demandé de l’écologie. Je n’aime pas trop ça. En particulier, je n’aime pas du tout l’idée d’économies d’énergie. Je tiens beaucoup à ce que les millions d’i-phones, de tablettes, de jeux électroniques, que j’ai livrés la nuit du 24 décembre, continuent de dépenser les millions de kilowatts dont ils ont besoin. Quant à votre idée farfelue d’avoir dans vos communes une distribution d’eau maîtrisée grâce à un système de régie, j’y suis très hostile : ayant moi-même été créé par Coca-Cola il y a plus d’un siècle, j’ai à cœur l’intérêt financier des multinationales. Que Veolia continue à faire de gros profits en gonflant vos factures d’eau, c’est la moindre des choses Continuer la lecture

Dépenser pour l’égalité

Projet politiqueDepuis plusieurs années, le taux des impôts locaux perçus par le Pré-Saint-Gervais est stable. Les responsables de la municipalité se félicitent de ne pas les avoir augmentés. De leur côté, les élus à Gauche Autrement, lors des discussions sur le budget en Conseil municipal, n’ont pas non plus pris position en faveur de nouvelles hausses, parce que pour beaucoup d’habitants celles-ci seraient difficiles à supporter : actuellement – et c’est regrettable –, le montant de ces taxes ne dépend pratiquement pas du revenu ; elles peuvent donc peser lourdement sur des familles peu fortunées. Continuer la lecture

Avis de recherche : où est passée l’égalité ?

Où est passée l'égalité ?
Où est passée l’égalité ?

Accès au logement, à l’emploi, aux soins, à l’eau, à l’électricité…, les Gervaisiens subissent de plein fouet la crise, les politiques d’austérité des gouvernements successifs et leur cortège d’inégalités. Tout ne se décide pas à l’échelon de la ville, mais la municipalité dispose de moyens pour combattre et corriger ces injustices. Or, la majorité PS-PCF ne montre pas sa volonté d’aller dans ce sens. Continuer la lecture

Eté 2014 : punis de Velib’ !

Pas de chance pour ceux qui sont restés au Pré-Saint-Gervais cet été… Et encore moins pour les mêmes qui s’étaient abonnés à Vélib’. Le week-end du 14 juillet, pas un Velib’ en vue dans la moindre station de la ville. Ceux qui n’avaient pas pris la peine de consulter le site internet de la société avant de venir au Pré ce week-end-là en ont été quittes pour retourner garer leur vélo à la station du métro Hoche.

Vide !
Vide !

Pourquoi les usagers de Velib’ de proche banlieue sont-ils systématiquement pénalisés : les stations sont moins fréquemment alimentées qu’à Paris et il n’est pas rare de se retrouver bredouilles au moment d’emprunter un vélo.

Il est vrai que les dégradations commises sur les vélos sont nombreuses. Pour éviter de voir les vélos partir en fumée ce week-end-là, la société a procédé à la fermeture préventive des stations. Ensuite, la Ville a également demandé la fermeture de la station Pépin.

Et voilà comment les abonnés (et les emprunteurs occasionnels) subissent une double peine : ils payent mais sont punis de Velib’ en été… n’ayant d’autre choix que de se tourner vers les transports en commun à la fréquence diminuée  en cette période de l’année.

Quelques suggestions :

  1. Consulter les habitants avant d’installer les stations de Vélib’ dans des lieux particulièrement exposés (à la sortie du collège, par exemple). Du coup, la station est fermée… pratiquement depuis son ouverture !
  2. Exiger de Vélib’ de  cesser de faire des économies sur le dos de ses abonnés.
  3. Organiser auprès des jeunes des séances de sensibilisation au respect du mobilier urbain et des vélos.
  4. Et puis… les ASVP pourraient de temps à autre intervenir pour faire respecter ce service à la disposition de tous… avant que la société Velib’ prenne les devants en fermant définitivement les stations de la ville.