Archives pour l'étiquette Pré-saint-Gervais

Zone 30, stationnement, circulation des bus… Nos suggestions sur le PLD

Tous ces sujets et bien d’autres encore étaient au coeur du Plan local de développement d’Est ensemble. Ce plan a faitl’objet d’une enquête publique.
A Gauche autrement s’est penché sur ce projet et a fait part de ses questions dans un courrier adressé au commissaire enquêteur.
Continuer la lecture

Au Pré on fait de l’immobilier, pas de l’urbanisme

Au carrefour du monument aux morts, des arbres veillaient (Paulownias).

Ils vont disparaître en même temps que les travaux de démolition commenceront sur le site qui leur avait permis de grandir. Avec eux, d’autres ornements de verdure disparaîtront.P1040193 En effet, vous avez peut-être vu que « Le Clos Gabriel » va s’élever à la place des constructions existantes aujourd’hui. Regardez d’un peu près la photo. L’Etablissement Public Foncier d’Ile de France, la ville du Pré-Saint-Gervais sont partenaires du Groupe Solendi qui construit pour 3F.

Cela veut dire que – non seulement – la Ville a donné son accord à cette construction par l’approbation d’un permis de construire, mais qu’elle en est en quelque sorte partenaire. On ne peut s’opposer à la construction de logements, qui de plus devraient être en accession sociale à la propriété. On s’interroge seulement sur la manière dont ces décisions sont prises, sur la qualité des propositions (qualité de la construction, de l’aménagement, pourquoi n’y-a-t-il pas des équipements en énergie propre, etc), sur la définition des hauteurs (la place ne risque-t-elle pas d’être écrasée ? par le R + 4), sur le non alignement avec l’immeuble voisin (qui laisse donc un bel emplacement ………….. publicitaire ?).

Autolib au Pré….

Le stationnement payant dit de « courte durée » a été mis en place dans le centre-ville du Pré pour permettre notamment aux habitants de stationner –brièvement- pendant qu’ils font des courses. Il s’agissait donc de participer au développement du commerce local.

ruecommercante_1624

Une station Autolib va être mise en place rue André Joineau, sans doute à côté de la station du P’tit bus du Pré. Elle accueillera 6 véhicules, ainsi qu’un espace réservé au rechargement des véhicules électriques des particuliers.  La Ville précise que « Son installation s’inscrit dans la volonté globale de la Ville de valoriser les modes de déplacements doux et écologiques ». Ce n’est pas nous qui contesterons cette volonté mais … ne pourrait-on pas faire un compromis en installant cette station dans un lieu moins central, plutôt que dans cette zone ou, précisément, il est intéressant de se garer pour faire ses courses.

Cela aurait été moins visible ? Continuer la lecture

Bien-être, jeunesse et vitalité : le nouveau tournant de Bartolone ?

On croyait tous que Claude Bartolone se portait candidat à la présidence de la Région Ile-de-France en décembre… Eh bien, on a peut-être mal compris : dans ses tracts, il nous invite à donner notre avis sur ses 3 axes de campagne : « Bien-être ; Jeunesse ; Vitalité »… S’apprêterait-il à créer… un club de Fitness ?

fitness

De la part d’un candidat socialiste, on aurait aimé lire : emploi, logement, précarité, pouvoir d’achat, sécurité, développement durable… ça ne manque pas !!

12 ans : le bon âge pour acquérir l’esprit d’entreprise ?

Au conseil municipal du 25 mai, la majorité  municipale a soumis au vote la création d’une bourse aux projets pour les jeunes Gervaisiens âgés de 11 à 25 ans.

A Gauche Autrement
Elus A gauche autrement

Stéphane Commun, maire-adjoint en charge du Sport, de la Jeunesse et de l’Insertion a expliqué : « La bourse aux projets a vocation à soutenir et valoriser les initiatives des jeunes âgés de 11 à 25 ans, afin de leur apprendre à assumer des responsabilités et de les rendre autonomes, tout en les faisant participer activement à la vie citoyenne […] Cette bourse a pour objectifs d’aider à l’émergence de projets innovants à vocation sportive, culturelle, sociale, humanitaire ou environnementale, mais aussi de donner aux jeunes toutes les chances de mener à bien leurs projets. Dans ce cadre, la ville du Pré-Saint-Gervais souhaite allouer une aide financière permettant aux jeunes de réaliser ces projets. »

Les critères de candidature à cette bourse sont simples :

  • avoir un projet individuel ou collectif
  • avoir au moins 1 membre du groupe habitant ou scolarisé au Pré
  • s’engager à faire un retour sur son projet
  • l’objet du projet proposé doit recouvrir un caractère innovant, de découverte dans le domaine sportif, culturel, social, humanitaire, ou environnemental.

Pour la tranche d’âge 11-17 ans, une autorisation parentale est obligatoire.

Nous notons aussi que « les animateurs du service jeunesse du Pré-St-Gervais proposeront leurs conseils aux jeunes  afin de les aider à formaliser leurs projets, à établir le budget prévisionnel et éventuellement les orienter vers des dispositifs départementaux d’aide aux projets jeunes. »

Enfin, le jury qui va choisir les heureux élus est composé de :

  • l’élu à la jeunesse et aux sports
  • la directrice du service jeunesse
  • un animateur de service jeunesse autre que celui qui a accompagné le montage du projet
  • Un jeune ou un parent

Bon, l’idée est fort sympathique, dans son principe. Pour une fois qu’une initiative s’intéresse aux jeunes de notre ville, on ne va pas s’y opposer… en tout cas pas totalement. Mais pourtant, cette mesure nous a paru peu satisfaisante….

 

D’abord, ce dispositif ne nous semble pas adapté à la tranche d’âge 11- 15 ans. L’élaboration d’un projet, de son budget, sa rédaction correspond-elle vraiment au fonctionnement de cette tranche d’âge ? Peut-on imaginer qu’un « encore-enfant » de 12 ans, sans l’aide de parents compétents dans le domaine, soit réellement en mesure de proposer un projet innovant et d’en construire le dossier ?  A défaut, avec l’aide des animateurs jeunesse ?

Nous, élus d’A gauche autrement, aurions plus volontiers mis une partie de ces moyens au service des associations qui travaillent régulièrement dans l’accompagnement de cette tranche d’âge. Y a-t-il un tel besoin d’insuffler l’esprit d’entreprise à des jeunes de 12 ans ?

Cette mesure sera dotée d’une enveloppe globale de 10 000 euros par  an (!), et chaque projet retenu se verra attribuer 1  000 euros maximum.  Cela fait peu. Pour nous, c’est trop peu pour favoriser de véritables projets innovants qui nécessiteraient de s’inscrire sur une durée assez longue (plusieurs années)..

Et nous aurions préféré que l’argent public aille à  des projets à destination du plus grand nombre, et non pas à des projets de petits groupes ou d’individus, comme c’est le cas ici.

Enfin,  nous aurions souhaité à minima que  le jury d’attribution de ces bourses ne soit pas cantonné à la seule majorité municipale. Soulevé pendant le Conseil, ce problème n’a donné lieu à aucune réponse satisfaisante. Or pour bien connaître le fonctionnement habituel dans notre ville, on peut prédire que la  mise en œuvre de cette bourse, telle qu’elle se met en place, favorisera les jeunes qui bénéficient de l’aide de leur milieu ou de leurs parents, ceux qui fréquentent le service jeunesse et sont bien connus des élus majoritaires et des services de notre bourgade. Alors, cherche-t-on à utiliser ces fonds pour offrir à la jeunesse du Pré de nouvelles perspectives, ou pour consolider un réseau de fidèles ?

Que de gobelets !

14972B0D-23C4-46EA-871C-7BED3DAED9DDLes gobelets plastiques sont d’un usage régulier lors de toutes les rencontres au Pré-Saint-Gervais. Si on ne sait pas combien sont jetés au Pré, en France chaque seconde, on en jette 150 (source Le Parisien), soit 4,73 milliards par an. Que deviennent-ils ? Mis à part quelques communes, ils doivent être jetés dans la poubelle ordinaire car il n’y a pas de filière vraiment organisée encore. Cela va venir mais pour le moment,  2,4 milliards de ces gobelets sont enfouis dans des décharges où ils mettront plusieurs centaines d’années à se dégrader ,

En attendant, il est possible de ne pas participer à cette aberration en utilisant des gobelets réutilisables.BFA7034F-55CA-4858-81AA-7540A42910AB

Sous la bannière « Ecologie pour tous au Pré » (association du 93 à laquelle nous adhérons),  A Gauche Autrement a organisé, à l’occasion du vide-grenier du 30 mai,  la distribution et la récupération de gobelets réutilisables. Continuer la lecture

Elections départementales : déni de démocratie

Election départementale Pré-saint-Gervais
Election départementale Pré-saint-Gervais

 

Voici l’intervention de nos élus A Gauche autrement en conseil municipal, au lendemain du second tour de l’élection départementale au Pré-Saint-Gervais où seule la liste PS était présente.

« Nous voulons faire part de notre intention de ne participer à aucun vote au cours de cette séance du Conseil municipal. Nous assisterons à ce Conseil au côté des citoyens présents et demandons à être comptés comme ne prenant pas part aux votes.

En effet, nous jugeons impossible de mener un débat démocratique au lendemain même d’un second tour d’élection départementale où l’expression de la liste que nous avons soutenue, l’expression des électeurs qui se sont prononcés en sa faveur ou s’apprêtaient à le faire, ont été confisquées au terme d’un arrangement entre partis à l’échelle de la Seine-Saint-Denis. Cet arrangement s’est traduit par la présence d’une liste unique au second tour, celle du Parti socialiste, alors même que ni la droite ni le Front national ne pouvaient se maintenir sur notre canton. Cet épisode a toutes chances de favoriser encore l’abstention à l’avenir, car bien des électeurs ont eu le sentiment de participer à un simulacre et non à des élections démocratiques. Nous avons mené campagne au nom d’une gauche sociale, écologiste et citoyenne. En ce qui concerne la citoyenneté, ce qui vient de se produire apporte à nouveau la preuve qu’une autre façon de faire en politique est nécessaire. »

Un déni de démocratie

Dimanche à Pantin et au Pré, il n’y aura qu’un seul bulletin dans les bureaux de vote.

Nous nous étions pourtant qualifiés pour le second tour des élections départementales. Nous avions éliminé le danger de la droite et de l’extrême droite au premier. Les urnes avaient parlé.

Dimanche il n’y aura pas de suspense. Dimanche le PS va gagner. Il va même obtenir 100% des voix. La démocratie elle va perdre.

On vous explique pourquoi dans cette déclaration commune de la liste La Gauche Sociale, écologiste et citoyenne unie à laquelle participait A Gauche Autrement pour ces départementales.

pourquoi nous ne serons pas au 2nd tour_web

Une réponse du Père Noël !

Chers messieurs-dames d’à Gauche Autrement,

pour que vous ne pestiez pas contre votre bureau de poste en croyant que votre lettre ne m’est pas parvenue, j’y réponds. Cette lettre, je l’ai bien reçue, et si je ne vous ai rien apporté de ce que vous demandiez, c’est que j’en ai décidé ainsi. Vos vœux étaient impossibles à réaliser, ou contraires à mes propres valeurs. Ou les deux en même temps.

le père noël du pré saint gervais
le père noël du pré saint gervais

Vous m’avez demandé de l’écologie. Je n’aime pas trop ça. En particulier, je n’aime pas du tout l’idée d’économies d’énergie. Je tiens beaucoup à ce que les millions d’i-phones, de tablettes, de jeux électroniques, que j’ai livrés la nuit du 24 décembre, continuent de dépenser les millions de kilowatts dont ils ont besoin. Quant à votre idée farfelue d’avoir dans vos communes une distribution d’eau maîtrisée grâce à un système de régie, j’y suis très hostile : ayant moi-même été créé par Coca-Cola il y a plus d’un siècle, j’ai à cœur l’intérêt financier des multinationales. Que Veolia continue à faire de gros profits en gonflant vos factures d’eau, c’est la moindre des choses Continuer la lecture