Archives pour l'étiquette Déclarations

Les élus A Gauche Autrement interpellent la mairie au sujet du jardin partagé

A l’occasion du conseil municipal du Pré Saint Gervais qui doit avoir lieu ce lundi, les élus du groupe A Gauche Autrement ont décidé de soumettre la question suivante à l’ordre du jour du conseil.

Sauvons le pouce vert

Questions à propos du devenir du Jardin partagé et du projet de l’ilôt Danton

L’association Le Pouce vert a appris récemment la fermeture du jardin partagé durant la période des travaux prévus, et ce à compter du 30 mars 2016.

Question : Nous souhaitons que l’ensemble des points exposés ci-dessous soient éclaircis.

Depuis la création du jardin partagé, plusieurs conventions ont été signées, puis prolongées entre la municipalité et l’association, donnant lieu à de nombreux échanges. Le projet Danton a donné lieu à plusieurs séances d’échanges au cours desquelles les riverains intéressés ont pu faire part de leur point de vue… sur les grandes lignes du projet. Sans pour autant avoir la garantie de voir leur avis pris en compte, puisque le projet définitif, ni même provisoire ne leur a été présenté. C’est une des limites que nous avons souvent dénoncées des séances baptisées « concertation », alors qu’il s’agit d’ « information « .

Aujourd’hui, alors que le projet semble définitif, plusieurs points posent problème. Notons bien qu’il s’agit là uniquement des points sur lesquels la municipalité a bien voulu communiquer, puisque pour le reste, les habitants, comme l’association du Pouce vert ou les élus, sont contraints de se contenter des informations… de trottoir.

L’interruption du fonctionnement du jardin pendant la durée des travaux : l’association, dès les premiers ateliers, avait fait part de son souhait de maintenir l’activité du jardin durant les travaux, sachant qu’une interruption durant plus d’un an équivaudrait à l’arrêt de ses activités. Nous demandons, en soutien à l’activité du Pouce vert, à ce qu’une solution soit envisagée pour maintenir une activité pédagogique pour la jeunesse, même réduite, autour de la marre, de la terre et des plantations et pas uniquement la mare elle-même, comme le propose votre 4 pages

La définition du jardin entre espace public et jardin partagé. L’évocation d’un espace cogéré (dans votre » 4 pages) ne va pas sans problème : Quel espace serait concerné par cette cogestion : le jardin association ? Le jardin public ? les deux ? Comment le règlement intérieur prévu pour le jardin associatif s’appliquera-t-il s’il n’y a pas de séparation étanche entre les deux espaces ? Qui préserve quoi ? Les horaires d’ouverture de la partie publique donneraient donc accès à la partie associative en l’absence de ses membres ? Qui pour s’assurer du respect des plantations ?

jardin

Mise à disposition d’un éco animateur : là aussi, si son arrivée va dans le bon sens, des questions se posent sur le périmètre de sa fonction et sur les responsabilités qui seront les siennes.

Enfin, ce quatre pages diffusé largement dans les boites à lettres des habitants avance des arguments à sens unique en faveur de la démolition du jardin actuel :

  • La pollution des sols(page 4) alors que celle-ci apparaissait comme négligeable au début des constats 
  • Le dénivelé qui n’est pas un argument !: on fait une rampe à un endroit si on veut permettre l’accès aux fauteuils)  
  • La place nécessaire pour les travaux nécessitant d’occuper l’espace jardin : il y a des solutions trouvées dans Paris bien dense, alors que future place jean-jaurès libérera de l’espace
  • La dalle qui doit être cassée : on peut aussi mettre de la terre par-dessus et planter des variétés à petites racines.

Enfin, nous sommes dans le flou concernant le reste du projet, qu’il s’agisse de l’immeuble qui sera construit et de ses qualités environnementales, ainsi que de l’ensemble des aménagements urbains prévus sur la rue environnante.

—-

La réponse de la majorité municipale ? Ce lundi à partir de 20h à la mairie pour le conseil municipal. La séance est publique.

A suivre également ici sur le blog. Abonnez-vous à la newsletter comme cela vous serez certains de ne rien rater.

Bien-être, jeunesse et vitalité : le nouveau tournant de Bartolone ?

On croyait tous que Claude Bartolone se portait candidat à la présidence de la Région Ile-de-France en décembre… Eh bien, on a peut-être mal compris : dans ses tracts, il nous invite à donner notre avis sur ses 3 axes de campagne : « Bien-être ; Jeunesse ; Vitalité »… S’apprêterait-il à créer… un club de Fitness ?

fitness

De la part d’un candidat socialiste, on aurait aimé lire : emploi, logement, précarité, pouvoir d’achat, sécurité, développement durable… ça ne manque pas !!

Les plumés de l’austérité se rebiffent

A gauche Autrement signe l’appel des plumés de l’austérité.
11 milliards de dotations d’Etat en moins, d’ici 2017. Cette coupe dans les budgets des collectivités locales, est d’une gravité exceptionnelle. 

plumes

Nous citoyen-ne-s, nous subissons déjà l’austérité dans tous les domaines. La coupe déborde. Nous refusons d’être les plumés de l’austérité ! Continuer la lecture

Il existe sur Le Pré Saint Gervais une aspiration à une autre politique à gauche.

Voici la déclaration publique des élus A Gauche Autrement lors du premier conseil municipal ayant suivi les élection municipales de mars 2014.

A Gauche Autrement

« Je voudrais d’abord souligner les résultats obtenus par A Gauche Autrement lors de ces élections municipales : près de 19%, en hausse de plus d’un point.

Alors que la gauche gouvernementale et ses alliés enregistrent une nette baisse, je peux dire que nous sommes la gauche qui ne recule pas. Nous y voyons la confirmation que nos idées ont un écho au sein de la population du Pré-Saint-Gervais.

Quelle que soit l’autosatisfaction de l’équipe sortante concernant son bilan et son score, voici une nouvelle preuve qu’il existe sur notre ville une aspiration à une autre politique à gauche… Continuer la lecture