Investissements : du nouveau au conseil municipal du 12 février


cm

La commune du Pré Saint-Gervais a fait une demande de subvention au titre du contrat d’aménagement régional pour deux projets :

  • la réhabilitation et l’extension de l’école Rosa Parks,
  • la création d’une structure dédiée aux 18/25 ans au 36, rue André Joineau.

L’investissement pour l’école a déjà été plusieurs fois évoqué en conseil municipal. En revanche la deuxième demande de subvention, qui représente une dépense de 900 000€ (dont la subvention ne couvrirait que la moitié) a été une surprise pour les élus qui ne connaissaient pas jusqu’ici le projet pour les jeunes.

Il s’agit d’un rachat par la mairie au conseil départemental de l’ancien CMP, situé au 36 rue Joineau. Ce lieu, d’environ 3 étages de 100 m2 chacun, + cour extérieure, aurait vocation à accueillir des services en lien avec la jeunesse ainsi que le lieu d’accueil jeunes 18-25 ans lui-même.

Cette procédure qui consiste à demander une subvention sans avoir préalablement défini le dossier s’explique par une obligation réglementaire. Si la subvention n’était pas demandée à cette étape, la ville n’aurait pas pu y prétendre. La destination du lieu fera donc l’objet d’une délibération lors d’un prochain conseil municipal.

Nous avons voté en faveur de cette demande de subvention, même si nous pouvons regretter par ailleurs que la destination du lieu n’ait pas été l’objet d’une discussion préalable. Nous aurons alors l’occasion d’interroger sur le projet lui-même : quel projet pour cette tranche d’âge ? Quels sont les jeunes de cet âge-là qui se tournent vers cette structure et pour quels besoins ? Par ailleurs, ce sera aussi l’occasion de s’interroger sur l’extension des surfaces dédiées aux services.

A noter tout de même : une fois la subvention accordée, il ne sera plus possible de changer la destination de ce lieu qui devra nécessairement être dédié à l’accueil des jeunes, sous peine de perdre la subvention.

Reunion eau

Pour l’Eau, une nouvelle réunion publique

Le « Collectif Eau du Pré-Saint-Gervais » nous invite tous à une nouvelle réunion publique le lundi 5 mars à 20h sur la Terrasse de la Maison des Associations (3 place Anatole France au Pré). Le collectif a invité Gabriel Amard (co-président de la coordination Eau Bien Commun France) et Jean-claude Oliva (président de la coordination Eau Ile de France) à venir débattre avec nous de ce qu’on pouvait attendre d’une gestion publique de l’eau.

Mais rappelons les derniers épisodes . . .
– le Conseil de Territoire d’Est-Ensemble a voté le 19 décembre 2017 de ne pas ré-adhérer au SEDIF pour les 2 années à venir en continuant à être fourni en eau par Véolia. Ces 2 années doivent être mises à profit pour déterminer comment mettre en oeuvre la future organisation qui deviendra définitivement opérationnelle en 2023 ! l L’objectif est de mettre en place régie publique par territoire, coopérant entre elles et avec Eau de Paris. De tout cela le collectif Eau du Pré nous a informé et on peut relire le tract qu’il a diffusé.
– notre maire  a affirmé dans le « Prévoir » de janvier-février 2018 son attachement à la gestion publique de l’eau.

Il faut continuer à soutenir le Collectif Eau du Pré, la Coordination Eau Ile de France dans leurs actions et qu’ils s’assurent que les engagements pris sont respectés, que les études indépendantes sont menées et qu’on prépare la gestion publique tant attendue.

>>> Lire le tract du Collectif Eau du Pré

Reunion eau

image10983

Les écrits restent … même s’il s’agit d’Etoiles filantes

Lors du conseil municipal du 27 novembre 2017, il y avait à l’ordre du jour une convention partenariale pour l’accompagnement de la maison des assistant(e)s maternel(le)s « les Etoiles filantes ».
Il était demandé au Conseil d’approuver la convention type de mise à disposition de moyens matériels et techniques.

De la discussion qui s’ensuivit et d’une question posée par un élu à gauche autrement, l’élue chargée du dossier apporta les précisions suivantes :

  • Chacune des 3 MAM dispose de 12 places + « Etoiles filantes » = 48 places
  • Crèche du Belvédère : équivalent de 63 places
  • Halte – garderie : 15 places
  • Crèche Danton : 70 places.

Le questionnement d’à gauche autrement portait sur la situation gervaisienne par rapport au national. Selon les études faites en France, 1/3 des enfants gardés en dehors de leur propre famille sont en crèche, 2/3 sont auprès d’une assistante maternelle. Dans le même temps, le souhait de la plupart des parents serait plutôt en faveur du mode Crèche. Une bonne partie des parents qui font le choix de l’assistante maternelle le font par « défaut ».
Qu’en est-il au Pré ?  Allons-nous bientôt le savoir ?  peut-être …. puisque  monsieur le Maire a conclu « (…) il faut qu’on puisse vous donner des chiffres précis. Je vais demander qu’une note soit rédigée sur ce sujet (…)».
Mais ce n’était qu’il y a  …. 2 mois.. attendons …..

Coordiantion eau

Près de 200 élus franciliens signent un appel en faveur de l’ « eau publique »

Nous soutenons cette action !
Un appel invitant à ne pas réadhérer au Sedif a été lancé le 15 septembre 2017 par la coordination Eau Ile-de-France. Une décision qui doit être prise avant le 31 décembre prochain selon la loi.

La coordination Eau Ile-de-France a lancé, le 15 septembre 2017, un appel intitulé « L’eau publique, c’est maintenant ! » qui, le 18 septembre, avait déjà recueilli près de 200 signatures d’élus locaux franciliens de gauche ou écologistes (conseillers municipaux, adjoints au maire, maires, etc.), dont 24 grands électeurs appelés à voter en fin de semaine pour désigner les sénateurs. Le texte précise qu’il s’agit d’un « appel à ne pas adhérer au Sedif [Syndicat des eaux d’Ile-de-France] et à s’engager dans la voie d’une alternative publique ».

Nous, élu-es municipaux d’Ile-de-France et grand-es électeur-rices aux sénatoriales, disons simplement et fermement qu’il ne peut être question pour nous de voter pour des listes ou des candidat-es qui ne prendraient pas publiquement et clairement l’engagement d’agir pour que concrètement dans leurs communes ou territoires, l’eau soit enfin gérée de façon publique, énonce l’appel.

Retour en gestion publique de l’eau : les faux arguments du maire pour s’y opposer

mains-liees
Jeudi 29 juin, le groupe A Gauche autrement déposait un voeu en faveur du retour en régie publique de l’eau et proposait diverses solutions. Le maire du Pré-Saint-Gervais, et président d’Est ensemble, s’y opposait avec des arguments auxquels nous répondons ci dessous.

=>Le maire : La sortie d’une ou plusieurs villes du système de gestion de l’eau choisi par Est ensemble (comme le souhaitent Montreuil et Bagnolet) est illégale. Autrement dit, contrairement à ce qui figurait dans le voeu soumis initialement, il n’est pas possible que Montreuil ou Bagnolet choisissent un mode de gestion de l’eau distinct de celui des autres villes d’Est ensemble.

C’est faux. L’étude du cabinet d’avocat Seban (réalisée pour l’EPT12) montre strictement le contraire. Voir ici la présentation de l’étude et un lien vers l’étude elle-même.  La décision revient à Est Ensemble ou aux autres territoires, mais Bagnolet ou Montreuil peuvent demander au territoire de respecter leur choix. Continuer la lecture

Gestion publique, le Pré-Saint-Gervais en veut !

Pour une gestion publique de l'eau

Voici le voeu soumis au vote du conseil municipal du 29 juin au Pré-Saint-Gervais

Parce que l’eau n’est pas une marchandise, mais un bien commun.

Dans notre ville, l’eau qui coule des robinets est gérée par la multinationale VEOLIA. Avec la création de la Métropole du Grand Paris et des Établissements Publics Territoriaux (EPT), une possibilité existe pour que la gestion de cette eau redevienne publique… si les élus du Pré-Saint-Gervais le demandent et si les élus d’Est Ensemble le décident. Continuer la lecture

Pré-Saint-Gervais. Législatives 2017

 

Législatives 2nd Tour
Législatives 2nd Tour
Pré-Saint-Gervais. Législatives. 1er tour
Pré-Saint-Gervais. Législatives. 1er tour

 

A Gauche autrement se félicite de l’issue de ce scrutin : voir le siège de Claude Bartolone échoir à La France Insoumise, ce que peu d’entre nous auraient pu prédire il y a peu, donne un signe fort du besoin de renouvellement ressenti sur notre circonscription.

Voici pour rappel le communiqué publié par A Gauche autrement pour le 2nd tour.

Groupe politique local pluraliste, à Gauche Autrement au Pré Saint-Gervais n’a pas pris de position avant le premier tour des élections législatives.

Le taux d’abstention élevé à ce premier tour, en moyenne nationale et davantage encore dans notre circonscription, interroge notre vie démocratique et attire entre autres l’attention sur les méfaits du mode de scrutin uninominal à deux tours.

Le deuxième tour voit s’affronter dans notre circonscription les candidates d’En Marche et de la France Insoumise. En examinant leurs programmes au regard des valeurs d’Ecologie, Citoyenneté et Egalité, qui sont au cœur des orientations d’à Gauche Autrement, nous appelons à voter pour Sabine Rubin, de la France Insoumise.

 

Aga appelle à voter dimanche pour Sabine Rubin de la France Insoumise

panneaux

Groupe politique local pluraliste, à Gauche Autrement au Pré Saint Gervais n’a pas pris de position avant le premier tour des élections législatives.

Le taux d’abstention élevé à ce premier tour, en moyenne nationale et davantage encore dans notre circonscription, interroge notre vie démocratique et attire entre autres l’attention sur les méfaits du mode de scrutin uninominal à deux tours.  

Le deuxième tour voit s’affronter dans notre circonscription les candidates d’En Marche et de la France Insoumise. En examinant leurs programmes au regard des valeurs d’Ecologie, Citoyenneté et Egalité, qui sont au cœur des orientations d’à Gauche Autrement, nous appelons à voter pour Sabine Rubin, de la France Insoumise.

herve-le-bras

Le discours du FN, avec Hervé Le Bras, démographe

Nous organisons le 8 juin, à trois jours du 1er tour des législatives, une réunion publique sur le Front National aujourd’hui & son électorat, avec comme invité le démographe Hervé le Bras, auteur entre autres d’un ouvrage qui donne bien des clefs à ce sujet : « Le pari du FN ».
En ces temps électoraux où la présence et la pression du FN nous ont triplement atteints – par l’ampleur de ses scores, par la diffusion de ses obsessions, et par les jeux tactiques qui amènent certains à voter, non pour le candidat qui aurait leur préférence, mais pour celui qui pourrait au mieux « faire face » – il vaut la peine de se remettre quelques idées en place.
Ce sera à 20h30, salle Danton – 19 rue Danton – Le Pré-Saint-Gervais.

europacity

Avez-vous entendu parler du projet Europacity ?

Il s’agit d’un projet de centre commercial géant (500 magasins), avec un parc aquatique climatisé et une piste de ski artificielle, mais aussi une salle de spectacle et une ferme urbaine, que le groupe de grande distribution Auchan et un investisseur chinois (Wanda) veulent construire – avec le soutien des pouvoirs publics – sur les terres les plus fertiles d’Europe, à Gonesse, à 15 km au nord de Paris.

Ce projet, qui se présente comme une initiative entièrement privée, bénéficie d’un financement public d’un milliard d’euros pour créer une gare du futur Grand Paris Express, qui desservira le site.

 Indigné.e.s par ce gâchis de terres agricoles, et ce détournement d’argent public, des citoyen.ne.s lancent un appel à la mobilisation !

Le Collectif pour le Triangle de Gonesse, en partenariat avec des associations de défense de l’environnement, organise une journée de mobilisation sur les lieux, à Gonesse. Le Réseau des AMAP, adhérent du Collectif, est partenaire de cet événement et organise un bal paysan. 

Toutes et tous à Gonesse dimanche 21 mai pour défendre les terres agricoles franciliennes. Nous planterons des courges, nous danserons, nous pique-niquerons et nous marcherons jusqu’à la mairie pour porter joyeusement notre message : Plus de légumes, Moins de bitume ! Rejoignez l’Acte 1 du Mouvement des Sauveurs de Terres !

Et en attendant de vous déhancher sur place, vous pouvez déjà swinguer sur l’air composé par Manu Chao pour l’occasion

L'Autre information au Pré Saint Gervais par le collectif citoyen A Gauche Autrement