Archives pour la catégorie La Lorgnette

Un enthousiasme de papier

couv-prevoir-hors-serie-sept-2018_164291Le « Prévoir » hors-série,  déposé par la municipalité du Pré dans les boîtes aux lettres de tous ses habitants, après le changement de maire, a dû laisser bien des lecteurs interloqués :
ceux qui ont assisté au Conseil Municipal où cette élection a eu lieu ;
ceux à qui ils en ont parlé ;
ceux qui ont lu le reportage qu’en a fait le Parisien ;
et à présent, ceux qui auront sous les yeux le procès-verbal du conseil municipal, mot à mot, qui – du moins on l’espère – sera prochainement en ligne sur le site de la ville.
Revenons au numéro hors-série : on y salue Gérard Cosme au moment de son départ, on y présente le nouveau maire Laurent Baron, tout cela est d’usage. Mais il était risqué de vouloir rendre compte du déroulement de la séance. Ou bien on disait la vérité : huées et interpellations pendant plusieurs interventions ; critiques directes par un des maires-adjoints de l’équipe précédente ; réplique sévère venant d’une autre élue de la majorité…pas facile, sans doute, d’expliquer franchement tout cela aux citoyens du Pré. D’où l’autre variante : raconter les approbations, les applaudissements, les sourires, brandir des photos joyeuses et oublier tout le reste.
C’est le choix que la mairie a fait.
Et ce n’est pas le bon
. Car il fait peu de cas de besoins profonds chez les citoyens, dans notre ville comme partout : un besoin de simplicité, de modestie, et de vérité.
Avec ce genre de propagande, c’est à chaque fois la vie politique, dans son ensemble, qui recule.

image10983

Les écrits restent … même s’il s’agit d’Etoiles filantes

Lors du conseil municipal du 27 novembre 2017, il y avait à l’ordre du jour une convention partenariale pour l’accompagnement de la maison des assistant(e)s maternel(le)s « les Etoiles filantes ».
Il était demandé au Conseil d’approuver la convention type de mise à disposition de moyens matériels et techniques.

De la discussion qui s’ensuivit et d’une question posée par un élu à gauche autrement, l’élue chargée du dossier apporta les précisions suivantes :

  • Chacune des 3 MAM dispose de 12 places + « Etoiles filantes » = 48 places
  • Crèche du Belvédère : équivalent de 63 places
  • Halte – garderie : 15 places
  • Crèche Danton : 70 places.

Le questionnement d’à gauche autrement portait sur la situation gervaisienne par rapport au national. Selon les études faites en France, 1/3 des enfants gardés en dehors de leur propre famille sont en crèche, 2/3 sont auprès d’une assistante maternelle. Dans le même temps, le souhait de la plupart des parents serait plutôt en faveur du mode Crèche. Une bonne partie des parents qui font le choix de l’assistante maternelle le font par « défaut ».
Qu’en est-il au Pré ?  Allons-nous bientôt le savoir ?  peut-être …. puisque  monsieur le Maire a conclu « (…) il faut qu’on puisse vous donner des chiffres précis. Je vais demander qu’une note soit rédigée sur ce sujet (…)».
Mais ce n’était qu’il y a  …. 2 mois.. attendons …..

La Municipalité aime – t – elle-les arbres ?

P1020514Les enfants le croiront peut-être Samedi 17 janvier à la p’tite Criée en assistant à la séance ciné-lecture-concert « L’homme qui plantait des arbres » (inspiré de Jean Giono). Mais la Ville en plante-t-elle (à part quelques jeunes plants en remplacement d’arbres abattus) ?  Aime-t-elle le Vert notre Municipalité ? on en doute quand on sait qu’elle a décidé de fermer un jardin pour pouvoir (im)planter une grue ? d’autres Villes n’ont pas cette possibilité et trouvent d’autres solutions.

Pendant ce temps la majorité envoie des vœux accompagnés de petites graines à faire germer. Pendant ce temps la future manifestation du printemps est labellisée « la ville est un jardin ». Car le Pré  est « la ville où poussent les grandes idées » …..

Au Pré on fait de l’immobilier, pas de l’urbanisme

Au carrefour du monument aux morts, des arbres veillaient (Paulownias).

Ils vont disparaître en même temps que les travaux de démolition commenceront sur le site qui leur avait permis de grandir. Avec eux, d’autres ornements de verdure disparaîtront.P1040193 En effet, vous avez peut-être vu que « Le Clos Gabriel » va s’élever à la place des constructions existantes aujourd’hui. Regardez d’un peu près la photo. L’Etablissement Public Foncier d’Ile de France, la ville du Pré-Saint-Gervais sont partenaires du Groupe Solendi qui construit pour 3F.

Cela veut dire que – non seulement – la Ville a donné son accord à cette construction par l’approbation d’un permis de construire, mais qu’elle en est en quelque sorte partenaire. On ne peut s’opposer à la construction de logements, qui de plus devraient être en accession sociale à la propriété. On s’interroge seulement sur la manière dont ces décisions sont prises, sur la qualité des propositions (qualité de la construction, de l’aménagement, pourquoi n’y-a-t-il pas des équipements en énergie propre, etc), sur la définition des hauteurs (la place ne risque-t-elle pas d’être écrasée ? par le R + 4), sur le non alignement avec l’immeuble voisin (qui laisse donc un bel emplacement ………….. publicitaire ?).

Bien-être, jeunesse et vitalité : le nouveau tournant de Bartolone ?

On croyait tous que Claude Bartolone se portait candidat à la présidence de la Région Ile-de-France en décembre… Eh bien, on a peut-être mal compris : dans ses tracts, il nous invite à donner notre avis sur ses 3 axes de campagne : « Bien-être ; Jeunesse ; Vitalité »… S’apprêterait-il à créer… un club de Fitness ?

fitness

De la part d’un candidat socialiste, on aurait aimé lire : emploi, logement, précarité, pouvoir d’achat, sécurité, développement durable… ça ne manque pas !!

Une réponse du Père Noël !

Chers messieurs-dames d’à Gauche Autrement,

pour que vous ne pestiez pas contre votre bureau de poste en croyant que votre lettre ne m’est pas parvenue, j’y réponds. Cette lettre, je l’ai bien reçue, et si je ne vous ai rien apporté de ce que vous demandiez, c’est que j’en ai décidé ainsi. Vos vœux étaient impossibles à réaliser, ou contraires à mes propres valeurs. Ou les deux en même temps.

le père noël du pré saint gervais
le père noël du pré saint gervais

Vous m’avez demandé de l’écologie. Je n’aime pas trop ça. En particulier, je n’aime pas du tout l’idée d’économies d’énergie. Je tiens beaucoup à ce que les millions d’i-phones, de tablettes, de jeux électroniques, que j’ai livrés la nuit du 24 décembre, continuent de dépenser les millions de kilowatts dont ils ont besoin. Quant à votre idée farfelue d’avoir dans vos communes une distribution d’eau maîtrisée grâce à un système de régie, j’y suis très hostile : ayant moi-même été créé par Coca-Cola il y a plus d’un siècle, j’ai à cœur l’intérêt financier des multinationales. Que Veolia continue à faire de gros profits en gonflant vos factures d’eau, c’est la moindre des choses Continuer la lecture

Les plumés de l’austérité se rebiffent

A gauche Autrement signe l’appel des plumés de l’austérité.
11 milliards de dotations d’Etat en moins, d’ici 2017. Cette coupe dans les budgets des collectivités locales, est d’une gravité exceptionnelle. 

plumes

Nous citoyen-ne-s, nous subissons déjà l’austérité dans tous les domaines. La coupe déborde. Nous refusons d’être les plumés de l’austérité ! Continuer la lecture

Vivre la Ville … Ensemble

DSC01266

Eau : revenir en régie publique pour mieux gérer l’eau et en maîtriser le prix.

Logement : lutter contre la spéculation foncière et limiter la hausse des loyers sociaux

Ecole : Anticiper l’avenir : de la place pour les enfants, et de nouveaux locaux dédiés aux activités extra ou périscolaires

Petite enfance : augmenter le nombre de places offertes et développer les différents modes de garde pour répondre aux besoins

Santé : Développer et soutenir un réseau de santé cohérent, dynamique et accessible à tous pour lutter contre la désertification médicale.

Aménagements urbains: Plus et plus vite : des aménagements de trottoirs et de voie publique pour les rendre accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Bien vieillir : soutenir des services d’aide adaptés, et lutter contre la mainmise du marché sur les maisons de retraite.

Sécurité : Garantir le droit à la sécurité pour tous par des effectifs adaptés de police nationale et la mise en place d’éducateurs spécialisés.

Impôts locaux : Ils ne sont pas seulement une dépense, mais aussi une ressource… qui permet de lutter pour plus d’égalité.