Archives pour la catégorie Vos élus A Gauche Autrement

12 ans : le bon âge pour acquérir l’esprit d’entreprise ?

Au conseil municipal du 25 mai, la majorité  municipale a soumis au vote la création d’une bourse aux projets pour les jeunes Gervaisiens âgés de 11 à 25 ans.

A Gauche Autrement
Elus A gauche autrement

Stéphane Commun, maire-adjoint en charge du Sport, de la Jeunesse et de l’Insertion a expliqué : « La bourse aux projets a vocation à soutenir et valoriser les initiatives des jeunes âgés de 11 à 25 ans, afin de leur apprendre à assumer des responsabilités et de les rendre autonomes, tout en les faisant participer activement à la vie citoyenne […] Cette bourse a pour objectifs d’aider à l’émergence de projets innovants à vocation sportive, culturelle, sociale, humanitaire ou environnementale, mais aussi de donner aux jeunes toutes les chances de mener à bien leurs projets. Dans ce cadre, la ville du Pré-Saint-Gervais souhaite allouer une aide financière permettant aux jeunes de réaliser ces projets. »

Les critères de candidature à cette bourse sont simples :

  • avoir un projet individuel ou collectif
  • avoir au moins 1 membre du groupe habitant ou scolarisé au Pré
  • s’engager à faire un retour sur son projet
  • l’objet du projet proposé doit recouvrir un caractère innovant, de découverte dans le domaine sportif, culturel, social, humanitaire, ou environnemental.

Pour la tranche d’âge 11-17 ans, une autorisation parentale est obligatoire.

Nous notons aussi que « les animateurs du service jeunesse du Pré-St-Gervais proposeront leurs conseils aux jeunes  afin de les aider à formaliser leurs projets, à établir le budget prévisionnel et éventuellement les orienter vers des dispositifs départementaux d’aide aux projets jeunes. »

Enfin, le jury qui va choisir les heureux élus est composé de :

  • l’élu à la jeunesse et aux sports
  • la directrice du service jeunesse
  • un animateur de service jeunesse autre que celui qui a accompagné le montage du projet
  • Un jeune ou un parent

Bon, l’idée est fort sympathique, dans son principe. Pour une fois qu’une initiative s’intéresse aux jeunes de notre ville, on ne va pas s’y opposer… en tout cas pas totalement. Mais pourtant, cette mesure nous a paru peu satisfaisante….

 

D’abord, ce dispositif ne nous semble pas adapté à la tranche d’âge 11- 15 ans. L’élaboration d’un projet, de son budget, sa rédaction correspond-elle vraiment au fonctionnement de cette tranche d’âge ? Peut-on imaginer qu’un « encore-enfant » de 12 ans, sans l’aide de parents compétents dans le domaine, soit réellement en mesure de proposer un projet innovant et d’en construire le dossier ?  A défaut, avec l’aide des animateurs jeunesse ?

Nous, élus d’A gauche autrement, aurions plus volontiers mis une partie de ces moyens au service des associations qui travaillent régulièrement dans l’accompagnement de cette tranche d’âge. Y a-t-il un tel besoin d’insuffler l’esprit d’entreprise à des jeunes de 12 ans ?

Cette mesure sera dotée d’une enveloppe globale de 10 000 euros par  an (!), et chaque projet retenu se verra attribuer 1  000 euros maximum.  Cela fait peu. Pour nous, c’est trop peu pour favoriser de véritables projets innovants qui nécessiteraient de s’inscrire sur une durée assez longue (plusieurs années)..

Et nous aurions préféré que l’argent public aille à  des projets à destination du plus grand nombre, et non pas à des projets de petits groupes ou d’individus, comme c’est le cas ici.

Enfin,  nous aurions souhaité à minima que  le jury d’attribution de ces bourses ne soit pas cantonné à la seule majorité municipale. Soulevé pendant le Conseil, ce problème n’a donné lieu à aucune réponse satisfaisante. Or pour bien connaître le fonctionnement habituel dans notre ville, on peut prédire que la  mise en œuvre de cette bourse, telle qu’elle se met en place, favorisera les jeunes qui bénéficient de l’aide de leur milieu ou de leurs parents, ceux qui fréquentent le service jeunesse et sont bien connus des élus majoritaires et des services de notre bourgade. Alors, cherche-t-on à utiliser ces fonds pour offrir à la jeunesse du Pré de nouvelles perspectives, ou pour consolider un réseau de fidèles ?

La vraie raison pour laquelle nous avons été privés de 2e tour

Voici la réponse de Serge Volkoff, conseiller municipal A gauche autrement, à l’intervention du maire affirmant en conseil municipal du 31 mars 2015 que  l’accord passé entre PS et PC avait permis de maintenir le département à gauche.

« La déclaration que nous avons lue était une explication de vote, mais compte tenu de la réponse que l’on vient d’entendre,  nous voulons  préciser les choses.

Vous pouvez tenter de convaincre les citoyens qu’il fallait absolument n’avoir qu’une liste au second tour dans ce canton pour conserver une majorité de gauche au Conseil départemental, mais avec un peu de sens civique, ou même un peu de bon sens, on voit bien que ce n’est pas le cas.

Quand un candidat de gauche, éliminé, appelle à voter pour un autre qui est qualifié, les électeurs ont le choix de suivre cette consigne ou non ; et puis cela peut réellement aider à devancer la droite au second tour. Mais quand un candidat de gauche, arrivé deuxième avec une trentaine de points de moins que celui qui est en tête,  est poussé à se retirer, ça prive les électeurs (tous les électeurs) de choix, et ça ne change rien du tout au résultat.

Et donc il faut comprendre quelle est la vraie raison pour laquelle nous avons été privés de deuxième tour, et les électeurs avec nous. Cette raison, on peut la trouver dans les propos de Claude Bartolone, qui a eu en février cette formule très médiatisée : « en France il n’y a pas d’avenir à gauche du PS ». C’était présenté comme un constat, peut-être un pronostic. Mais nous pensons qu’on peut considérer cela comme un souhait, et même un objectif : « il ne faut pas qu’il y ait d’avenir à gauche du PS, et nous, parti socialiste, nous y travaillons ».

C’est cohérent : quand on ne mène pas une politique de gauche sociale écologiste et citoyenne, on va seulement veiller à « se border à gauche ». On fait tout pour que les forces alternatives fassent certes un peu d’audience (on en a besoin pour les seconds tours), mais pas trop, et pas ensemble.  Et surtout pas, justement, quand la droite n’est plus là et que l’appel au vote utile ne va pas marcher. Et donc, cette gauche sociale, écologiste et citoyenne, si elle est 3ème ou 4ème elle ne va pas au second tour. Et si elle fait 2ème, eh bien, pas non plus.

Tout cela ne fait pas un projet politique, mais au moins, disons, une stratégie de subsistance électorale, même au prix de l’écœurement chez une partie des citoyens. Après quoi on peut toujours afficher que l’on a « rassemblé à gauche », alors que dans la vraie vie ce n’est pas un rassemblement, et pas à gauche non plus.

Elections départementales : déni de démocratie

Election départementale Pré-saint-Gervais
Election départementale Pré-saint-Gervais

 

Voici l’intervention de nos élus A Gauche autrement en conseil municipal, au lendemain du second tour de l’élection départementale au Pré-Saint-Gervais où seule la liste PS était présente.

« Nous voulons faire part de notre intention de ne participer à aucun vote au cours de cette séance du Conseil municipal. Nous assisterons à ce Conseil au côté des citoyens présents et demandons à être comptés comme ne prenant pas part aux votes.

En effet, nous jugeons impossible de mener un débat démocratique au lendemain même d’un second tour d’élection départementale où l’expression de la liste que nous avons soutenue, l’expression des électeurs qui se sont prononcés en sa faveur ou s’apprêtaient à le faire, ont été confisquées au terme d’un arrangement entre partis à l’échelle de la Seine-Saint-Denis. Cet arrangement s’est traduit par la présence d’une liste unique au second tour, celle du Parti socialiste, alors même que ni la droite ni le Front national ne pouvaient se maintenir sur notre canton. Cet épisode a toutes chances de favoriser encore l’abstention à l’avenir, car bien des électeurs ont eu le sentiment de participer à un simulacre et non à des élections démocratiques. Nous avons mené campagne au nom d’une gauche sociale, écologiste et citoyenne. En ce qui concerne la citoyenneté, ce qui vient de se produire apporte à nouveau la preuve qu’une autre façon de faire en politique est nécessaire. »

Un déni de démocratie

Dimanche à Pantin et au Pré, il n’y aura qu’un seul bulletin dans les bureaux de vote.

Nous nous étions pourtant qualifiés pour le second tour des élections départementales. Nous avions éliminé le danger de la droite et de l’extrême droite au premier. Les urnes avaient parlé.

Dimanche il n’y aura pas de suspense. Dimanche le PS va gagner. Il va même obtenir 100% des voix. La démocratie elle va perdre.

On vous explique pourquoi dans cette déclaration commune de la liste La Gauche Sociale, écologiste et citoyenne unie à laquelle participait A Gauche Autrement pour ces départementales.

pourquoi nous ne serons pas au 2nd tour_web

Dimanche, plantez votre graine. Votez.

A Pantin comme au Pré Saint Gervais, le printemps de la politique est arrivé ! C’est l’heure du renouveau.

Les citoyens et citoyennes, engagé-e-s aux côtés des candidats de la Gauche sociale, écologiste et citoyenne unie pour la Seine-Saint-Denis, vous ont distribué ces derniers jours une enveloppe symbole du renouveau de la politique.

Vote

Dimanche, plantez votre graine : Votez !
C’est le printemps de l’action ! Plantez les graines de la solidarité !

Votez pour la “Gauche sociale, écologiste et citoyenne unie”
Pour une belle et fructueuse récolte !

 

Des principes de services au public à géométrie variable

Echange en bref au sein du conseil municipal du 15 décembre 2014.

L’actualisation des tarifs municipaux est à l’ordre du jour. A propos des douches municipales, Delphine, conseillère municipale AGA, suggère : « La ville pourrait rendre les douches gratuites (1,55 € la douche). C’est cher pour les SDF qui en ont besoin et c’est une simple question de dignité. Est-Ensemble pourrait prendre une décision symbolique à ce sujet et les rendre gratuites sur le territoire ».
douche

Le maire : … « La question a déjà été évoquée, c’est notre choix, une question de principe : la mairie ne rend aucun service public gratuitement. »

Point suivant. Il est question de régulariser par un vote la mise à disposition par la ville de quelques places de parking pour les professeurs du collège Jean-Jacques Rousseau (suite à la mise en place du stationnement payant dans toute la ville).
Question de Catherine, conseillère municipale Aga : « S’agit-il d’une mise à disposition gratuite ou payante ? »
Réponse de la maire adjointe : « C’est une mise à disposition payante, les professeurs n’ont jamais demandé à bénéficier d’aucun passe-droit en la matière. » (il nous faut préciser ici que notre question ne sous-entendait aucunement une suspicion de « passe-droit ») Continuer la lecture

Est Ensemble : la sortie du SEDIF remise… à la saint-glinglin

Le 18 novembre, le conseil communautaire prenait acte du rapport annuel du SEDIF sur le prix et la qualité du service public d’eau potable pour l’année 2013. Ce document n’a pas vocation à être voté, il est simplement porté à la connaissance du conseil et a donné l’occasion de quelques échanges sur le sujet. On n’apprend rien de bien nouveau dans ce rapport établi par les services du Sedif dont le premier souci n’est pas d’éclairer les conseillers sur le mode de gestion de l’eau. Continuer la lecture

Ce dont on ne parlera pas au prochain conseil municipal

Développement urbain, animation de la ville, densification, sécurité… Tous ces sujets font partie des préoccupations des Gervaisiens et de leurs élus. Pourtant, ils ne feront l’objet d’aucun débat au sein de votre conseil municipal… suite à l’adoption du règlement intérieur au Conseil municipal du 13 octobre 2014.

démocratie confisquée

Continuer la lecture

Dates et rendez-vous de la vie municipale

Mêlez vous  de ce qui vous regarde. Quelques dates à venir de la vie municipale.

Agenda
Les élus A Gauche Autrement sont présents dans les différentes commissions municipales. N’hésitez pas à leur écrire.

Conseil agglomération

7 octobre

CA du CCAS

7 octobre

Commission urbanisme

9 octobre

Commission scolaire + ….

9 octobre

Conseil municipal – Réunion ouverte au public – Lieu : Mairie

13 octobre

Atelier Ville sur Danton – Réunion ouverte au public – Lieu : Ecole Brossolette

16 octobre