Archives pour la catégorie L’Actu

dindon

Au théâtre ce soir

Dans notre ville, on peut régulièrement assister à des pièces de théâtre mais rarement à une farce comme celle qui s’est jouée lundi 10 septembre dans le préau de l’école Pierre Brossolette.

Sur la scène et face au public, les «patriciens» du Pré, dont l’ex-président de l’Assemblée, ex-député , ex-maire du pré, ex-ministre (mais pas ex-faiseur de politiciens gervaisiens) et auteur du scénario qui se jouait. Les oppositions, dont « à gauche autrement », étaient réparties à gauche et droite de la scène centrale.

Comme au théâtre d’antan, des spectateurs applaudissaient, d’autres faisaient la claque, dans le brouhaha propre aux salles de music-hall.

Ce désordre n’a pas empêché l’élection du nouveau maire. Comme dans les mauvaises pièces, la fin était connue de tous, à l’avance.
Pas mal de Gervaisiens sont pourtant tristes d’un tel spectacle.
Une mauvaise pièce qui risque de conforter tous ceux prêts à maudire la politique et de dégoûter ceux qui s’y intéressent encore.

lp

Nouveau maire, vieilles méthodes et premiers signaux de campagne

Après avoir remis sa démission, Gérard Cosme a présenté au conseil municipal du 10 septembre son successeur, Laurent Baron. Conseil municipal qui a fait apparaître d’importantes fractures au sein de l’équipe en place depuis plusieurs mandatures.
Voici la déclaration lue par A Gauche autrement lors de ce conseil:
« A gauche autrement prend acte de la décision de Gérard Cosme, maire en exercice, de nommer son successeur à mi-mandat.
Ainsi, la majorité en place montre qu’elle entre de façon précoce en campagne, alors que son mandat n’est pas terminé et que son bilan ne pourra être tiré qu’à la fin de sa mandature.
N’étant pas membres de la majorité municipale, nous ne nous exprimerons pas ce soir sur le choix de tel ou tel successeur ou de tel nouveau maire-adjoint plutôt qu’un autre, pas plus que la méthode retenue pour le désigner : il s’agit d’une affaire interne au Parti socialiste.
Nous continuerons à défendre les valeurs sur lesquelles nous avons été élus : citoyenneté, égalité, écologie et c’est la raison pour laquelle nous proposerons notre liste à l’élection de ce conseil. ».
La liste proposée par A gauche autrement (Catherine Sire) a obtenu 4 voix.

http___o-aolcdn-com_hss_storage_midas_690e6fae0de2887153d95e3b096c2a31_206371260_cac40oxfam

Véolia généreux ? …uniquement avec ses actionnaires !

http___o-aolcdn-com_hss_storage_midas_690e6fae0de2887153d95e3b096c2a31_206371260_cac40oxfamOxfam et le Bureau d’analyses sociétale pour une information citoyenne (Basic) viennent de publier un rapport conjoint intitulé « CAC 40 : des profits sans partage».

La France y est ciblée comme le pays au monde où les entreprises cotées en bourse reversent la plus grande part de leurs bénéfices en dividendes aux actionnaires. Nous vous invitons à lire le rapport et ses annexes mais nous voudrions vous signaler la présence dans la liste d’une entreprise chère aux gervaisiens, Véolia.

Le leader mondial de la gestion de l’eau est dans le groupe de tête de ceux qui ont versé les taux les plus élevés de redistribution des bénéfices en dividendes aux actionnaires (à côté d’Engie).

Alors Véolia généreux ? Pas avec les citoyens que nous sommes ! C’est une raison supplémentaire de rejoindre le Collectif Eau publique créé au Pré qui milite à côté de la Coordination Eau Ile de France pour que la gestion de notre eau soit en régie publique.

Source : http://www.oxfamfrance.org/communique-presse/justice-fiscale/profits-record-cac40-plus-des-deux-tiers-des-benefices-ont-ete

Pour rejoindre le Collectif eau publique, écrivez à
« eaupubliqueaupre@gmail.com »

image-cagxxq130_phl_video_camera-small

Ne souriez pas, vous êtes filmés !

Vous ne le savez peut-être pas, mais depuis quelques jours vous êtes filmés au Pré Saint-Gervais. Seul un petit panneau plutôt discret à l’entrée de la commune en informe les citoyens.
La mairie vient d’installer 23 caméras de vidéosurveillance dans les rues de la ville pour  « lutter contre la délinquance ».

La ville a déboursé la rondelette somme de 630 000 Eur pour ce dispositif. Cela fait quand même près de 30 000 euros par caméra.
La sécurité des citoyens, n’a certes pas de prix, mais encore faudra-t-il vérifier l’efficacité de ce type de dispositifs pour réduire les actes de délinquance.

Continuer la lecture

arbres

Les arbres tombent

Tout doucement, la majorité municipale PS fait abattre les arbres.  Quelques arbres par çi (devant la Poste) quelques arbres par-là (square Edmond Pépin), ou encore Rue Brossolette. Seuls les riverains proches sont informés. Cela peut éviter des vagues. La réaction est moins massive et l’opposition n’a qu’à s’abattre. Mais rassurez-vous car la Ville va replanter ! nouveau petit contre ancien grand ! pas la même canopée, pas le même appareil racinaire mais en nombre c’est pareil. Mais,  1 n’est pas toujours égal à 1.

Continuer la lecture

Un budget pas très citoyen

Budget pas citoyenPlusieurs informations ont été diffusées à l’occasion de cette présentation du DOB. Certaines ont fait l’objet de discussions au sein de la majorité. Mais pourquoi limiter l’information à ceux-là ? Pourquoi attendre ? On apprend ainsi que le lieu libéré malheureusement par le départ du CMP rue André Joineau (du Pré à Bagnolet) devrait à terme accueillir les services Jeunesse. Une somme va être consacrée à la requalification de la rue André Joineau, mais pas d’échanges sur le sujet. L’auditorium dont on a eu confirmation du planning dans le dernier numéro de Prévoir comme tout un chacun, n’a fait l’objet d’aucune réunion publique depuis l’automne 2012. Et l’expression des citoyens à l’occasion du vote des projets se retrouve déjà dans le DOB… car une ligne est consacrée à la brigade canine mutualisée avec Pantin. Les citoyens qui ont choisi ce projet ont été écoutés très très vite….. avant même la présentation des projets retenus prévue ce vendredi 23 mars.

Budget : coupes ici et là dans les services

budgetLors du conseil du 19 mars sur le débat d’orientation budgétaire, A gauche autrement a, à nouveau, exprimé son avis sur la construction du budget de fonctionnement. Ce budget, que la Ville pose comme maîtrisé, traduit des coupes ici et là. Ces coupes, gouttes d’eau pour certains, vont se traduire à terme par une baisse d’un service rendu, en qualité et en quantité. De pas grand chose au début, cela peut se traduire par bien moins un jour. Dans tous les cas, les plus fragiles seront les plus exposés à ces restrictions.

Un budget… sans vrai débat

Budget pré saint gervaisLe débat d’orientation budgétaire (DOB pour les spécialistes) s’est tenu lors de la séance du conseil municipal du 19 mars 2018.
De débat, il n’y a pas vraiment eu.
Si la majorité municipale fait désormais usage d’une moins grande retenue à diffuser les éléments pour comprendre la construction du budget de la Ville (et nous le reconnaissons, même si ce n’est rien que de normal), on ne peut que constater l’affadissement de cette séance.
Peut-on faire autrement ? A quoi pourrait ressembler un conseil municipal qui soit autre chose qu’une chambre d’enregistrement ? Nous y reviendrons.

Eau : le passage régie publique ne présente que des avantages

La régie publique : que des avantages

La régie publique : que des avantages

C’est le message qu’ont fait passer aux Gervaisiens Jean-Claude Oliva, directeur de la coordination Eau Ile-de-France et Gabriel Amard, ex-président de la communauté d’agglomération Les Lacs de l’Essonne (2004-2014). Ce dernier venait témoigner de l’expérience du passage en régie publique de la gestion de l’eau qu’il a menée sur ce territoire.
Invités à l’initiative du Collectif Eau du Pré-Saint-Gervais, les deux intervenants ont parlé de leurs expériences, des luttes passées et de celles à mener pour mettre en place une régie publique de l’eau sur Est-ensemble.

Sortie du Sedif : un premier pas 
Après s’y être opposé à plusieurs reprises au cours des dernières années, le conseil de territoire d’Est-Ensemble a voté le 19 décembre 2017 la sortie du Sedif !

Continuer la lecture

Investissements : du nouveau au conseil municipal du 12 février


cm

La commune du Pré Saint-Gervais a fait une demande de subvention au titre du contrat d’aménagement régional pour deux projets :

  • la réhabilitation et l’extension de l’école Rosa Parks,
  • la création d’une structure dédiée aux 18/25 ans au 36, rue André Joineau.

L’investissement pour l’école a déjà été plusieurs fois évoqué en conseil municipal. En revanche la deuxième demande de subvention, qui représente une dépense de 900 000€ (dont la subvention ne couvrirait que la moitié) a été une surprise pour les élus qui ne connaissaient pas jusqu’ici le projet pour les jeunes.

Il s’agit d’un rachat par la mairie au conseil départemental de l’ancien CMP, situé au 36 rue Joineau. Ce lieu, d’environ 3 étages de 100 m2 chacun, + cour extérieure, aurait vocation à accueillir des services en lien avec la jeunesse ainsi que le lieu d’accueil jeunes 18-25 ans lui-même.

Cette procédure qui consiste à demander une subvention sans avoir préalablement défini le dossier s’explique par une obligation réglementaire. Si la subvention n’était pas demandée à cette étape, la ville n’aurait pas pu y prétendre. La destination du lieu fera donc l’objet d’une délibération lors d’un prochain conseil municipal.

Nous avons voté en faveur de cette demande de subvention, même si nous pouvons regretter par ailleurs que la destination du lieu n’ait pas été l’objet d’une discussion préalable. Nous aurons alors l’occasion d’interroger sur le projet lui-même : quel projet pour cette tranche d’âge ? Quels sont les jeunes de cet âge-là qui se tournent vers cette structure et pour quels besoins ? Par ailleurs, ce sera aussi l’occasion de s’interroger sur l’extension des surfaces dédiées aux services.

A noter tout de même : une fois la subvention accordée, il ne sera plus possible de changer la destination de ce lieu qui devra nécessairement être dédié à l’accueil des jeunes, sous peine de perdre la subvention.