Tous les articles par Le Pré Autrement

49-3 : un aveu d’échec et un déni de démocratie

49.3-et-democratieLe 49.3 est une brutalité ! Un déni de démocratie ! » C’est ce que disait François Hollande en 2006. Le même François Hollande vient de l’utiliser deux fois en l’espace de quelques semaines.
Après avoir cherché par tous les moyens à dénigrer la mobilisation citoyenne contre la Loi Travail, le gouvernement socialiste vient de décider de bâillonner le parlement.
Utiliser le 49-3 alors que les oppositions s’expriment depuis des semaines contre le projet de loi El-Khomri est une nouvelle façon de confisquer la parole et de garder le pouvoir. Ils ne savent faire que ça parce qu’ils sont acculés mais en attendant ils nous font perdre du temps alors qu’il y a tant de choses à faire. Ils font perdre du temps à ceux qui ont les moyens d’attendre, mais ils laminent tous ceux qui n’ont rien.
N’hésitez pas à aller lire la dernière lettre d’attac .

 

 

On y parlera aussi de travail

4822094_3_13c8_chroniques-du-travail-aliene-par-lise-g_224950ebaa16bd705a3700ce087f6246

Lise Gaignard a proposé dans un livre récent des récits, brefs et parlants, de salariés qui lui ont décrit leur souffrance, et/ou les compromissions douloureuses qu’ils ont dû accepter.
à gauche autrement l’invite le 12 mai 2016 à venir débattre de 
« Chroniques du travail aliéné ».
Ce sera à partir de 20 h 30 sur la Terrasse de la Maison des Associations (3 place Anatole France au Pré-Saint-Gervais). Continuer la lecture

Projets Busso

Depuis quelques années déjà, les Salaisons Busso, enfermées entre les rues Colette Audry, Danton, Salengro et G. Péri, ont arrêté leur activité. Le propriétaire a mis en vente ce terrain d’environ 8500 m2 et l’on apprend qu’un compromis de vente vient d’être signé. Un ensemble de promoteurs s’est porté acquéreur de ce terrain,20160413_095030

Une association de riverains s’est créée il y a peu, souhaitant être associée au projet qui s’inscrira sur l’un des derniers terrains de cette dimension de la ville.

A l’heure actuelle, nous en savons peu, si ce n’est que l’accord signé prévoit à ce jour la construction :

  • d’un ensemble de 140 logements répartis en 5 immeubles de 4 étages ;
  • et d’un vaste « stade » de hand-ball destiné à accueillir notamment des compétitions départementales (des tribunes de 200 à 400 personnes).  A priori, deux étages de cet équipement seraient enterrés, et il resterait un étage en surface.

Continuer la lecture

Culte, subventions et associations

Au menu du conseil municipal du 30 mars, il y avait, comme chaque année, le vote des subventions aux associations de la ville. Les élus d’A gauche autrement ont interrogé le maire sur les principes qui guidaient la mairie dans l’attribution des subventions qui – si l’on en juge au moins par leur titre – sont proches de tel ou tel culte religieux.
Eh bien… la réponse du maire a été assez rapide : « il s’agit d’associations culturelles, c’est à ce titre que nous leur versons une subvention ». Ajoutant : « D’ailleurs vous les connaissez bien ».
Et non, nous ne pouvons pas connaître les activités de toutes les associations du Pré ; mais le maire, lui, les connaît certainement, et d’ailleurs sa réponse le prouve. Il pouvait donc donner au Conseil municipal les indications permettant de bien repérer leur caractère culturel. C’est pour cela que nous l’interrogions.

Certes, le sujet est brûlant. Mais ce n’est pas en refusant obstinément d’aborder le sujet que les passions se calmeront. Bien au contraire.
En l’absence de toute information à ce sujet et face au refus du maire de nous informer et d’échanger, nous nous sommes abstenus sur l’attribution de subventions à ces associations.
Et nous avons voté contre le versement de la subvention à l’école Saint Joseph qui, comme toutes les écoles religieuses, est une école privée. A ce titre, elle peut bénéficier de financements privés. Mais quand il s’agit de financements publics, alors ces derniers doivent aller… aux écoles publiques.

Un atelier « Répare-Vélo »

« Ecologie au Pré » organise un atelier Répare-Vélo
Samedi 9 avril – rue Danton au Pré.

Flyer-Info_V2

Un Répare-Vélo ? c’est quoi ?
C’est une activité de réparation participative et gratuite comme tous les ateliers du « Repair-Café » tenus au Pré depuis septembre 2015 ; mais cette fois-ci l’atelier est dédié aux vélos. C’est l’occasion de faire rouler vos vieilles bicyclettes et de venir apprendre comment les remettre à neuf pour… les utiliser en apprenant à réparer un pneu, changer les freins, régler les vitesses, etc.
On prolonge la vie du Vélo, on diminue les déchets, on change de comportement.

Code du travail : meurtre avec préméditation

« Les économistes atterrés » développent un argumentaire sur le fond du projet de réforme du Code du travail, après une étude fouillée des faits et rien que des faits.  Anne Fretel, membre de ce réseau et membre d’à gauche autrement, a développé pour nous une partie de cet argumentaire, à l’occasion d’une de nos rencontres, le 23 mars. Nous avons retracé pour vous la soirée.

20160323_222105_resizedNos interrogations sur le projet de loi portent notamment sur les conditions de préparation : tout est fait pour un passage en force. Les argumentaires développés sont faux, développés par les élites (responsables politiques, certains chercheurs, journalistes, Medef) qui le font en connaissance de cause ; ils conduisent à un débat biaisé : un peu par paresse intellectuelle, un peu par cynisme, un peu par la recherche du lucratif, tout en affirmant que le projet est « courageux ».

 « Il y a 10 ans, une attaque a été conduite par ces économistes, ceux qui sont toujours  écoutés par les gouvernements, quels qu’ils soient. »

Nous avons déjà vécu d’autres situations biaisées dans la façon de présenter un texte : ainsi, la suppression de l’autorisation administrative de licenciement il y a 30 ans n’a rien changé à la situation ; il n’y a pas eu plus de licenciements mais par contre la légitimité de l’inspection du travail dans les entreprises a été, à partir de ce moment, atteinte de plein fouet. Autre exemple ? La réforme des retraites : le seul objectif était d’atteindre les marchés financiers et non l’équilibre du système des retraites. Amener la retraite à 62 ans était un signal fort à donner aux marchés financiers. Continuer la lecture

Le Repair café sera rue Béranger samedi

A l’occasion de la fête de « La rue est à nous » organisée Samedi après-midi rue Béranger, le Repair Café se déroulera au 32 rue Béranger. Venez avec les objets qui ne fonctionnent plus chez vous et qui pourront (si les bénévoles y arrivent) retrouver une 2nde vie ! ainsi, vous repartirez avec un objet réparé dont la vie sera prolongée ; vous aurez participé à produire moins de déchets, ça vous coûtera moins cher.

Flyer

 

 

Jardin partagé : la réponse de la majorité municipale

Le pouce vert
Le Pouce vet : jardin partagé

On pourra toujours patauger dans la mare… Très résumé, voici l’essentiel de la réponse des maires-adjoints aux questions posées par les élus d’aga que nous avions relayées dans notre blog.

Lors du conseil municipal du 8 février, nous avons posé quelques questions précises. Continuer la lecture

Notre environnement c’est aussi notre santé

Nous vous invitons à une réunion publique, jeudi 11 février,  3 place Anatole France Maison des Associations au Pré-Saint-Gervais, à partir de 20 h 30.

La question de la relation entre Environnement et Santé est de plus en plus préoccupante en raison de l’augmentation régulière de maladies chroniques comme le cancer, le diabète, les atteintes de la reproduction, l’asthme, les allergies, les troubles mentaux et neurologiques… et de l’émergence de maladies nouvelles comme l’hypersensibilité chimique.
Certes l’alcool et le tabac sont en cause mais les données scientifiques montrent que pollutions, alimentation déséquilibrée, sédentarité, urbanisation ou autrement dit les facteurs environnementaux le sont également aussi.

res
Le Réseau Environnement Santé voudrait mettre les questions d’environnement et de santé au coeur des politiques publiques. Il mène des campagnes sur les grandes questions de santé et d’environnement. Il agit pour une meilleure prise en compte des données scientifiques validées et pour la mise en oeuvre du principe de précaution.
Ce réseau a aujourd’hui 4 grands projets : Perturbateurs Endocriniens (PE), Maladies Chroniques (MC), Maladies Emergentes et Risques émergents, Alimentation Environnement (AE).
Pour en savoir plus, nous avons invité un chercheur dans ce domaine, président du Réseau Environnement Santé, André Cicollela.
Bien sûr il parlera de ce qu’on connait un peu (comme les perturbateurs endocriniens : phtalates, parabènes, bisphénol A, pesticides) et nous le questionnerons.
Nous aimerions qu’on puisse ensemble réfléchir aux moyens d’action dont nous disposons au niveau de notre commune, de notre Territoire.

Rendez-vous pour en parler jeudi 11 février à la maison des association à partir de 20h30

La Municipalité aime – t – elle-les arbres ?

P1020514Les enfants le croiront peut-être Samedi 17 janvier à la p’tite Criée en assistant à la séance ciné-lecture-concert « L’homme qui plantait des arbres » (inspiré de Jean Giono). Mais la Ville en plante-t-elle (à part quelques jeunes plants en remplacement d’arbres abattus) ?  Aime-t-elle le Vert notre Municipalité ? on en doute quand on sait qu’elle a décidé de fermer un jardin pour pouvoir (im)planter une grue ? d’autres Villes n’ont pas cette possibilité et trouvent d’autres solutions.

Pendant ce temps la majorité envoie des vœux accompagnés de petites graines à faire germer. Pendant ce temps la future manifestation du printemps est labellisée « la ville est un jardin ». Car le Pré  est « la ville où poussent les grandes idées » …..