Jardin partagé : la réponse de la majorité municipale

Le pouce vert
Le Pouce vet : jardin partagé

On pourra toujours patauger dans la mare… Très résumé, voici l’essentiel de la réponse des maires-adjoints aux questions posées par les élus d’aga que nous avions relayées dans notre blog.

Lors du conseil municipal du 8 février, nous avons posé quelques questions précises.

  • La mairie acceptait-elle de renoncer à l’interruption du fonctionnement du jardin pendant la durée des travaux ? La démolition de la quasi-totalité du terrain du jardin partagé durant les travaux revient à une mise à mort de l’activité de l’association. Le Pouce vert avait pourtant demandé dès l’origine du projet à ce que soit maintenue une partie conséquente du jardin.
  • Réponse de la majorité : la mare sera « sanctuarisée »,  mais rien de plus.  L’activité compost sera prolongée, sur le lieu du jardin partagé  ou ailleurs et sera prise en charge par un maître compost engagé par la mairie à partir du mois de mars.

 

  • Comment la mairie envisageait-elle la cogestion jardin public-jardin partagé ? Elle nous pose question, au vu des faibles moyens alloués à l’entretien des jardins publics au Pré-Saint-Gervais et de l’état plus que médiocre de ces jardins.

Nous présentions quelques arguments pour défendre l’idée qu’il n’était pas indispensable de détruire le jardin partagé pour construire le nouveau jardin : balayés d’un revers de main.

Mais pour obtenir ces réponses… que de circonlocutions ! Il nous aura fallu subir de fastidieuses et interminables réponses de chacun des maires-adjoints concernés par ledit projet. Ce qui explique au passage la variété (pour ne pas dire plus) des réponses apportées aux questions du Pouce vert.

Les élus de la majorité auront mis beaucoup de soin à défendre les valeurs fondamentales qui les ont guidés dans leur projet de jardin (collectif + partagé), projet que nous n’avons jamais remis en question. Ils ont estimé nécessaire de faire un détour par la lecture de leurs engagements de campagne pour défendre  ce projet.

Moralité : après de multiples détours pour répondre à des attaques que personne ne leur adressait, pour vanter la qualité de la concertation organisée sur ce sujet par la mairie, pour  dénoncer la manipulation politique dont serait victime l’association (qui a eu l’audace de questionner l’équipe municipale avant les élections), et enfin pour lancer quelques piques sur l’irresponsabilité de certains de ses membres, nous aurons appris qu’il n’est à l’heure actuelle pas question de revenir sur les décisions prises.

Les habitants qui auront assisté à cette séance auront eu l’occasion de se faire une idée assez éloquente de l’exercice du débat au sein du conseil municipal, et du véritable hold-up de la parole exercé par la majorité.

Si la pression des élus ne bouscule pas les certitudes du maire et de sa majorité, la mobilisation des défenseurs du jardin partagé fera-t-elle bouger les lignes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>