Zone 30, stationnement, circulation des bus… Nos suggestions sur le PLD

Tous ces sujets et bien d’autres encore étaient au coeur du Plan local de développement d’Est ensemble. Ce plan a faitl’objet d’une enquête publique.
A Gauche autrement s’est penché sur ce projet et a fait part de ses questions dans un courrier adressé au commissaire enquêteur.
Monsieur,

[A propos du Projet Local de Déplacement élaboré pour la Ville du Pré-Saint-Gervais. Notre contribution a comme référence, le plan d’actions]

L’objectif de l’Action 1.5 pour le Pré est de 2,8 km [de pistes cyclables] à l’horizon 2030, avec un intermédiaire de 2,2% en 2020 (par rapport à l’existant), paraît bien faible. Quelle priorisation a été établie ? Aux abords des cités notamment, ou à l’entrée de ville jusqu’à la rue Joineau où la vitesse d’une voiture peut être considérable et n’est pas ralentie par le plateau réalisé face à la mairie ?

Le plan d’actions affirme que l’un des moyens les plus efficaces de limiter les coûts (des conséquences des accidents) est de généraliser les zones 30 ; la surface de la commune permettrait de décider la généralisation d’une zone 30 (même rue d’Estienne d’Orves et Avenue Gabriel Péri dans le prolongement de la précédente) à peu de frais. Ainsi le carrefour Gabriel Péri / rue André Joineau serait dans le même temps sécurisé pour les cyclistes (Action 2.2). Pourquoi ne pas généraliser cette zone 30 ?

D’autre part, pourquoi attendre qu’un PLD soit approuvé alors que quelques-unes des actions préconisées pourraient être mises en oeuvre dès aujourd’hui : ainsi la lutte contre le stationnement illicite des voitures sur les rues empruntées par les bus. Les points noirs au Pré-Saint-Gervais ne relèvent-ils pas d’une application simple de la réglementation par les ASVP et bientôt par la police municipale ? Application sans faille et sans appel, par des opérations conduites régulièrement et fermement aux points noirs identifiés (pour le 170 : carrefour rue Danton / rue André Joineau, tout le long de la rue André Joineau entre ce carrefour et la mairie). Mieux contrôler (Action 5.4, diapositive 84).

Action 2.1 / Améliorer les cheminements piétons : quelle déclinaison sur la ville du Pré ? Quel bilan tire la ville de l’empiètement des pistes cyclables sur les trottoirs piétons ? Le faible usage par les vélos de ces pistes du fait de leur encombrement par les voitures stationnées ou simplement de l’inconscience des piétons d’une zone partagée rend ce système dangereux. Des pistes cyclables sur la chaussée réellement protégées ne peuvent-elle être privilégiées ?

Quels aménagements et améliorations sont prévus pour cheminer à pied du Pré à la gare de Pantin ? 

Action 2.2 : L’objectif d’aménagement cyclable pour 2020 (0,8 KM) et pour 2030 de 0,5 km est très faible. La circulation à contre-sens pour les cyclistes dans les zones 30 est imposée par la réglementation mais doit attendre que les voies concernées soient réhabilitées. Pourquoi ne pas l’imposer dans ce PLD sans attendre les travaux de réhabilitation ? Par exemple, rue Danton, pour permettre de rejoindre le centre-ville en vélo sans être obligé de passer par la rue Gabriel Péri et ses feux rouges dangereux. De même, le balisage des pistes cyclables autorisées sur les voies de bus peut être amélioré sans attendre ; ainsi, pour se rendre du Pré jusqu’à la gare de Pantin où le balisage n’est pas présent et rend dangereuse la cohabitation vélo / bus.

Action 2.4 / Mise en place d’un service de location de vélos électriques : Ce service semble très intéressant. Mais comment envisager un tel service alors que le fonctionnement Vélib existant sur la ville est loin d’être satisfaisant ? Pourquoi pas des actions de prévention organisées dans les écoles ou les centres de loisirs pour sensibiliser contre la dégradation ou le vol très fréquent chez les très jeunes ?

Action 3.2 / Améliorer la circulation des bus : Mise en accessibilité des arrêts Qu’en est–il de la réflexion sur l’accès aux arrêts de bus pour les personnes âgées ? Généralisation de stations protégées des intempéries avec possibilité de s’asseoir. L’atteinte de cet objectif est lié à l’intégration de la réflexion sur la largeur des rues et des trottoirs (Stations du 170 rue Joineau par exemple)

Action 3.6 / Combiner les services d’autopartage avec un système de partage et de surveillance des parkings : favoriser la présence humaine nécessaire à la mise en place d’un tel système dans les parkings pour diminuer les actes de délinquance et favoriser le système de partage.

Tels sont les principaux points qui ont retenu notre attention. Les bonnes intentions sont affichées, les citoyens attendent la mise en œuvre pour tous.

Nous vous prions, Monsieur, d’agréer l’expression de nos meilleurs sentiments et souhaitons que ce courrier et les questions posées aient retenu toute votre attention.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>