Bien-être, jeunesse et vitalité : le nouveau tournant de Bartolone ?

On croyait tous que Claude Bartolone se portait candidat à la présidence de la Région Ile-de-France en décembre… Eh bien, on a peut-être mal compris : dans ses tracts, il nous invite à donner notre avis sur ses 3 axes de campagne : « Bien-être ; Jeunesse ; Vitalité »… S’apprêterait-il à créer… un club de Fitness ?

fitness

De la part d’un candidat socialiste, on aurait aimé lire : emploi, logement, précarité, pouvoir d’achat, sécurité, développement durable… ça ne manque pas !!

CourneuvePark ou Parc de la Courneuve : on choisit ?

Capture-d’écran-2015-06-24-à-12.05.03Ce projet, intitulé le Central Park du Grand Paris, a suscité depuis quelques mois de nombreuses réactions dans le 93 et bien-au-delà. Petit état des lieux.

De quoi s’agit-il ?

D’un projet urbain de grande échelle (24 000 logements, 100 000 emplois …) construits, dans le cadre du Grand Paris, autour du parc de la Courneuve, à la fois sur des terrains libres situés en périphérie, mais aussi en empiétant sur le parc existant. Conçu et porté par Roland Castro, urbaniste très connu et contesté, le projet s’inspire du Central Park de New York, oasis de verdure au cœur des gratte-ciel de Manhattan.

Sitôt rendu public début 2015, ce projet a suscité l’indignation de nombreux habitants du 93, d’élus et de forces politiques (PC, EELV, Front de gauche, NPA …), qui lui reprochent à la fois sa démesure et le fait qu’il ampute d’un quart de sa surface le poumon vert du département, classé Natura 2000. Manuel Valls n’a fait que mettre de l’huile sur le feu en évoquant l’idée d’en faire une opération d’intérêt national (OIN), disposition qui verrait l’Etat se suppléer aux communes pour la délivrance des permis de construire. Notre personnalité locale, Claude Bartolone, a jugé le projet « exceptionnel » …. au début … Depuis le développement des réactions négatives, il se tait (sur le sujet). Continuer la lecture

Alternatiba

On s’mobilise. Arrivée du tour Alternatiba à Paris

Après un périple de 5600 km, le tour Alternatiba arrive à Paris pour une dernière étape ce samedi 26 septembre. En rencontrant des milliers de porteurs d’alternatives concrètes et des dizaines de milliers de citoyens, le tour Alternatiba vise à initier un mouvement citoyen pour une société plus juste, plus solidaire et à même de relever le défi climatique.

Alternatiba

Deux mois avant la COP 21, l’événement parisien de ce week-end présentera au grand public des alternatives concrètes et constructives, dans tous les domaines de la vie quotidienne : de l’habitat à l’alimentation, des transports à l’énergie, en passant par l’économie, l’éducation ou la culture, chacun-e pourra découvrir ce qu’il ou elle peut faire individuellement et collectivement pour enrayer le dérèglement climatique. Et ce loin de l’immobilisme, du défaitisme et des fausses solutions – injustes, dangereuses et inefficaces – (géo-ingénierie, OGM, agro-carburants, …) prônés par certains. Ateliers, concerts, débats, repas collectifs, spectacles de rue à chaque détour : Alternatiba recréera ainsi, le temps d’un week-end, l’esprit d’un village convivial dans la capitale.

La toute dernière étape partira non pas du Pré Saint Gervais 😉 mais presque. Le rendez-vous est à 15h  Place de la fontaine aux lions, à La Villette (Porte de Pantin). De là s’élancera un grand cortège festif et revendicatif pour les derniers kilomètres du Tour. Tout le monde est invité à venir défiler à vélos, skates, rollers, etc., pour la Climate Pride !

>>> Le site d’Alternatiba

{Invitation} Une ville pour tous, écologique et solidaire ?

A Gauche Autrement vous invite à une réunion publique sur « Le pouvoir Urbain » le mercredi 23 septembre à 20h30 Salle Danton. 19 Rue Danton au Pré Saint Gervais.

Depuis le milieu du XXème siècle nos villes se sont étendues selon une prolifération de zones spécialisées, de toutes natures et de tous acabits.

 Nos centres – villes ont dépéri.

 Nos territoires urbanisés se sont enlaidis et déstructurés.

 Cette catastrophe était – elle évitable ? Oui ! Et pourtant elle se poursuit, y compris en banlieue parisienne, où le Grand Paris est parti sur de fort mauvaises bases.

  Quelles sont les origines des énormes carences de notre urbanisme ? Quels en sont les responsables ? Comment  un pouvoir citoyen peut faire autrement : une ville pour tous, écologique et solidaire ? Le Grand Paris est-il parti sur de bonnes bases ?

Marc Huret

Quelques unes des questions que nous nous poserons en compagnie de Marc Huret* auteur d’un « Essai sur le pouvoir urbain – propos d’un urbaniste atterré, propositions d’un urbanisme citoyen » qui ouvrira le débat.

*Marc Huret, ancien élu d’ AGA et maire-adjoint au Pré-Saint-Gervais, est un praticien du projet urbain et du projet de ville. Il a notamment travaillé à la requalification de centres – villes et de quartiers HLM dégradés et au redéploiement du commerce à l’échelle d’intercommunalités. 

Rendez-vous mercredi 23 septembre à 20h30 Salle Danton. 19 Rue Danton au Pré Saint Gervais. Entrée Libre.