Contre l’austérité et l’injustice sociale en Grèce et en Europe

En Grèce et dans de nombreux pays, l’Europe de l’austérité bafoue
les droits fondamentaux des populations et la démocratie pour protéger les intérêts financiers. Elle érige des murs à ses frontières et provoque ainsi de terribles catastrophes humaines. Aujourd’hui, l’Union européenne tente de faire plier la Grèce, d’étouffer les voix qui proposent une autre Europe, celle de la dignité, de la solidarité, de la justice sociale.

A l’appel de nombreuses personnalités et d’associations dont le collectif pour un audit citoyen de la dette et Attac, une semaine d’actions, de débats et de rassemblements se tiendront partout en France du 20 au 27 juin.

grece

Le coup d’envoi sera donné demain par une manifestation organisée au départ de Stalingrad à 15h en direction de République, où des festivités et débats seront organisés. Soyons nombreux ! Le même jour, des manifestations se tiendront à Londres, Berlin, Rome et dans de nombreuses autres villes en Europe et en France…

Une semaine pour informer les citoyens sur les bobards médiatiques de ces dernières semaines sur la Grèce. Comme ces trois idées reçus sur lesquelles revient cette vidéo produite par ATTAC.

A consulter aussi le rapport préliminaire de la Commission pour la vérité sur la dette grecque qui a été rendu public mercredi 17 juin à Athènes, en présence des plus hautes autorités grecques. Il sera bientôt mis en ligne. Première analyse en français disponible ici.

D’autres informations sur le site du Collectif pour un audit citoyen de la dette.

La playlist des 20 ans d’A Gauche Autrement

A Gauche Autrement fêtait hier soir ses 20 ans d’existence à la maison des associations du Pré Saint Gervais.

A gauche autrement

Pour préparer la soirée, on avait demandé aux membres d’ A Gauche Autrement de choisir trois ou quatre titres musicaux pour établir une playlist musicale pour la soirée.

Le résultat ressemble à AGA. Dynamique, unique, iconoclaste, inventive, non conformiste, métissée, créatrice, dérangeante… :)

A suivre les voeux d’A Gauche Autrement pour les 20 ans à venir.
Bon anniversaire.

12 ans : le bon âge pour acquérir l’esprit d’entreprise ?

Au conseil municipal du 25 mai, la majorité  municipale a soumis au vote la création d’une bourse aux projets pour les jeunes Gervaisiens âgés de 11 à 25 ans.

A Gauche Autrement
Elus A gauche autrement

Stéphane Commun, maire-adjoint en charge du Sport, de la Jeunesse et de l’Insertion a expliqué : « La bourse aux projets a vocation à soutenir et valoriser les initiatives des jeunes âgés de 11 à 25 ans, afin de leur apprendre à assumer des responsabilités et de les rendre autonomes, tout en les faisant participer activement à la vie citoyenne […] Cette bourse a pour objectifs d’aider à l’émergence de projets innovants à vocation sportive, culturelle, sociale, humanitaire ou environnementale, mais aussi de donner aux jeunes toutes les chances de mener à bien leurs projets. Dans ce cadre, la ville du Pré-Saint-Gervais souhaite allouer une aide financière permettant aux jeunes de réaliser ces projets. »

Les critères de candidature à cette bourse sont simples :

  • avoir un projet individuel ou collectif
  • avoir au moins 1 membre du groupe habitant ou scolarisé au Pré
  • s’engager à faire un retour sur son projet
  • l’objet du projet proposé doit recouvrir un caractère innovant, de découverte dans le domaine sportif, culturel, social, humanitaire, ou environnemental.

Pour la tranche d’âge 11-17 ans, une autorisation parentale est obligatoire.

Nous notons aussi que « les animateurs du service jeunesse du Pré-St-Gervais proposeront leurs conseils aux jeunes  afin de les aider à formaliser leurs projets, à établir le budget prévisionnel et éventuellement les orienter vers des dispositifs départementaux d’aide aux projets jeunes. »

Enfin, le jury qui va choisir les heureux élus est composé de :

  • l’élu à la jeunesse et aux sports
  • la directrice du service jeunesse
  • un animateur de service jeunesse autre que celui qui a accompagné le montage du projet
  • Un jeune ou un parent

Bon, l’idée est fort sympathique, dans son principe. Pour une fois qu’une initiative s’intéresse aux jeunes de notre ville, on ne va pas s’y opposer… en tout cas pas totalement. Mais pourtant, cette mesure nous a paru peu satisfaisante….

 

D’abord, ce dispositif ne nous semble pas adapté à la tranche d’âge 11- 15 ans. L’élaboration d’un projet, de son budget, sa rédaction correspond-elle vraiment au fonctionnement de cette tranche d’âge ? Peut-on imaginer qu’un « encore-enfant » de 12 ans, sans l’aide de parents compétents dans le domaine, soit réellement en mesure de proposer un projet innovant et d’en construire le dossier ?  A défaut, avec l’aide des animateurs jeunesse ?

Nous, élus d’A gauche autrement, aurions plus volontiers mis une partie de ces moyens au service des associations qui travaillent régulièrement dans l’accompagnement de cette tranche d’âge. Y a-t-il un tel besoin d’insuffler l’esprit d’entreprise à des jeunes de 12 ans ?

Cette mesure sera dotée d’une enveloppe globale de 10 000 euros par  an (!), et chaque projet retenu se verra attribuer 1  000 euros maximum.  Cela fait peu. Pour nous, c’est trop peu pour favoriser de véritables projets innovants qui nécessiteraient de s’inscrire sur une durée assez longue (plusieurs années)..

Et nous aurions préféré que l’argent public aille à  des projets à destination du plus grand nombre, et non pas à des projets de petits groupes ou d’individus, comme c’est le cas ici.

Enfin,  nous aurions souhaité à minima que  le jury d’attribution de ces bourses ne soit pas cantonné à la seule majorité municipale. Soulevé pendant le Conseil, ce problème n’a donné lieu à aucune réponse satisfaisante. Or pour bien connaître le fonctionnement habituel dans notre ville, on peut prédire que la  mise en œuvre de cette bourse, telle qu’elle se met en place, favorisera les jeunes qui bénéficient de l’aide de leur milieu ou de leurs parents, ceux qui fréquentent le service jeunesse et sont bien connus des élus majoritaires et des services de notre bourgade. Alors, cherche-t-on à utiliser ces fonds pour offrir à la jeunesse du Pré de nouvelles perspectives, ou pour consolider un réseau de fidèles ?

Que de gobelets !

14972B0D-23C4-46EA-871C-7BED3DAED9DDLes gobelets plastiques sont d’un usage régulier lors de toutes les rencontres au Pré-Saint-Gervais. Si on ne sait pas combien sont jetés au Pré, en France chaque seconde, on en jette 150 (source Le Parisien), soit 4,73 milliards par an. Que deviennent-ils ? Mis à part quelques communes, ils doivent être jetés dans la poubelle ordinaire car il n’y a pas de filière vraiment organisée encore. Cela va venir mais pour le moment,  2,4 milliards de ces gobelets sont enfouis dans des décharges où ils mettront plusieurs centaines d’années à se dégrader ,

En attendant, il est possible de ne pas participer à cette aberration en utilisant des gobelets réutilisables.BFA7034F-55CA-4858-81AA-7540A42910AB

Sous la bannière « Ecologie pour tous au Pré » (association du 93 à laquelle nous adhérons),  A Gauche Autrement a organisé, à l’occasion du vide-grenier du 30 mai,  la distribution et la récupération de gobelets réutilisables. Continuer la lecture