Une réponse du Père Noël !

Chers messieurs-dames d’à Gauche Autrement,

pour que vous ne pestiez pas contre votre bureau de poste en croyant que votre lettre ne m’est pas parvenue, j’y réponds. Cette lettre, je l’ai bien reçue, et si je ne vous ai rien apporté de ce que vous demandiez, c’est que j’en ai décidé ainsi. Vos vœux étaient impossibles à réaliser, ou contraires à mes propres valeurs. Ou les deux en même temps.

le père noël du pré saint gervais
le père noël du pré saint gervais

Vous m’avez demandé de l’écologie. Je n’aime pas trop ça. En particulier, je n’aime pas du tout l’idée d’économies d’énergie. Je tiens beaucoup à ce que les millions d’i-phones, de tablettes, de jeux électroniques, que j’ai livrés la nuit du 24 décembre, continuent de dépenser les millions de kilowatts dont ils ont besoin. Quant à votre idée farfelue d’avoir dans vos communes une distribution d’eau maîtrisée grâce à un système de régie, j’y suis très hostile : ayant moi-même été créé par Coca-Cola il y a plus d’un siècle, j’ai à cœur l’intérêt financier des multinationales. Que Veolia continue à faire de gros profits en gonflant vos factures d’eau, c’est la moindre des choses .

Vous m’avez demandé aussi de la citoyenneté. Là non plus, je ne suis pas enthousiaste. Comme vous savez, j’aime les enfants sages. Quand on commence à discuter dans les coins, à décider collectivement, à contester l’autorité, méfiance : on finit par réclamer, carrément (et je crois que vous l’avez fait, d’ailleurs !) que les questions posées dans un conseil municipal donnent lieu à un vrai débat, et que ce soit prévu dans le règlement intérieur. Le délire complet !

Enfin, vous m’avez demandé de l’égalité. Avec ce souhait, vraiment ahurissant : que le gouvernement de gauche tienne en ce domaine les engagements de la campagne électorale de 2012. Et puis quoi encore ? Vous imaginez ça, un gouvernement qui s’attaquerait vraiment aux inégalités sociales, sans qu’il y ait un vaste mouvement populaire pour le réclamer ? Non mais, vous croyez au… ah mais, je finirais par écrire des sottises, vaut mieux que j’arrête.

Portez-vous bien, et à l’année prochaine.

Le père Noël.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>