« Ça te dirait d’être maîtresse lundi ? »

Une histoire édifiante racontée par une gervaisienne contactée par le pôle emploi pour une offre d’emploi bien particulière…

« Ça te dirait d’être maîtresse lundi ? »

Ou l’histoire vraie qui m’est arrivée la semaine dernière…

Tout commence par un appel téléphonique de Pôle emploi ! On a quelque chose a me proposer …
Je confirme bien mon niveau bac + 4 et « oui », je connais un peu le milieu de l’enseignement.

prof pole emploi

La personne de Pôle emploi continue alors avec entrain : « Voilà… l’éducation nationale recherche des professeurs des écoles pour des remplacements de façon urgente. Vous aurez le choix entre « école maternelle » ou « élémentaire ». Vous ne travaillerez pas loin de chez vous mais parfois dans plusieurs écoles en même temps… Et si vous occupez déjà un emploi à temps partiel, n’hésitez pas à le préciser ! Cela vous intéresse ? C’est parfait. Envoyez votre CV…. »

Je suis éberluée !!! Mais ma curiosité et ma volonté de bien faire, m’incite a envoyer mon CV dès le lendemain. Je veux découvrir quelle réalité peut m’être proposée… Une formation ? Une préparation ? Des concertations ? Quel statut ? Quel salaire ? Ou tout cela va-t-il me mener ? Je veux savoir ….

Entretemps j’en parle à une amie institutrice qui ne s’étonne pas et me dit « tu verras ils vont t’appeler c’est sûr …! »

pole emploi

Ça n’a pas manqué ! 

Deux jours plus tard, un appel de l’Education Nationale… Aucune question sur mes expériences passées en formation pour adultes et au sein de l’Université …

Mon interlocuteur m’informe que, si je suis d’accord, je signe un CDD dès le lendemain (un jeudi) dans la circonscription de mon choix (quel honneur !) pour un poste de remplaçante en maternelle et élémentaire pour 24 heures de présence devant les enfants par semaine et un salaire de 1400 euros nets mensuels.

Pas de préparation en encore moins de formation au poste et je me retrouverai (« si vous êtes toujours ok car vous pouvez refuser… ») dès le lundi qui suit devant une classe !!!!!

Donc en 3 jours, je serai ainsi propulsée « professeur des écoles » sans filet ni préparation au métier …

Je me permets de lui faire remarquer que cette proposition est tout de même étonnante et très hasardeuse … Mon interlocuteur le reconnaît pleinement mais m’informe que le besoin de personnels est criant et qu’il passera sa journée a passer des appels jusqu’à trouver des volontaires !!!

Il gardera mon CV sous le coude et se permettra de me rappeler…

Je me suis réveillée lundi matin et ma première pensée a été … « J’ai failli être maîtresse aujourd’hui … »

enseignant bd - Recherche Google 2014-10-16 07-36-41

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>