Rythmes scolaires au Pré : confondre vitesse et précipitation

Une idée pour faire reculer l’abstention : peut-être montrer aux citoyens que voter pour des candidats ne signifie pas leur donner un chèque en blanc pour toutes les décisions importantes ? Que des concertations doivent être menées non pour des raisons politiciennes mais surtout pour faire que les projets réussissent ?

PrevoirLa réforme des rythmes scolaires est pour cela emblématique : annoncée comme une réforme pour le bien de l’enfant impliquant un vrai dialogue entre tous les acteurs éducatifs (enseignants, animateurs, mairie, parents), elle a été menée au Pré à marche forcée en 2013, dans un délai rendant toute préparation sereine impossible. Pour apparaître comme le bon élève du ministre Peillon, la ville du Président de l’Assemblée nationale a pris le risque de lancer une nouvelle organisation sans avoir réellement écouté les acteurs concernés, qui, pour la plupart, demandaient seulement du temps pour s’accorder…

Résultat : de nombreux problèmes d’organisation depuis un an (ateliers périscolaires, goûter, pause de midi, communication avec les parents…) et la nécessité de revoir la copie pour 2014. Et rebelote, une pseudo- concertation : lors du comité de pilotage rassemblant toutes les parties concernées, la mairie annonce son projet d’organisation 2014… en fin de séance, évitant ainsi le débat, et rencontre ensuite chacun… séparément. Là encore, pas de volonté de travailler ensemble à un projet partagé, mais plutôt de donner un vernis participatif à la décision finale.

Et pendant que tout le monde s’interroge, s’adapte, se débrouille en vue des modifications d’horaires qui s’annoncent à nouveau, comme par hasard on ne parle plus du manque de moyens de l’Éducation nationale, du manque de remplaçants sur la Seine-Saint-Denis, des inégalités entre territoires creusés encore un peu plus par cette réforme faite sans moyens. On peut malheureusement craindre que ce soient, comme si souvent, les familles et les enfants les plus fragiles qui fassent le plus les frais d’un fâcheux mélange d’incertitude et d’entêtement.

Tribune des élus A Gauche Autrement parue dans Prévoir du mois de juillet-Août.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>